Internet et les internautes en culottes courtes

Contenu

Les enfants peuvent utiliser Internet pour faire leurs devoirs, communiquer avec leurs amis, regarder des films ou des dessins animés, jouer ou réaliser bien d’autres activités encore. Tout le monde sait qu’Internet n’est pas sans danger. Nombreux sont les parents qui, pour contrôler l’activité de leurs enfants en ligne, utilisent des applications spéciales de « contrôle parental ».

En règle générale, ces applications permettent de : contrôler la durée d’utilisation de l’ordinateur ou d’Internet, contrôler le lancement des applications et contrôler la divulgation des informations personnelles. Une des fonctions les plus importantes des applications de contrôle parental est celle qui permet de restreindre l’accès aux sites Internet proposant un contenu indésirable.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux statistiques des visites d’enfants sur des sites appartenant à certaines des catégories du KSN, obtenues via les notifications du module Contrôle parental de Kaspersky Lab. Ces statistiques permettent d’évaluer les catégories de sites au contenu indésirable auxquels les enfants tentent le plus souvent d’accéder.

Processus de collecte des statistiques

Le composant « Contrôle parental » développé par Kaspersky Lab analyse le contenu des pages auxquelles les enfants tentent d’accéder. Si le site appartient à une des 14 catégories prédéfinies, le composant envoie une notification au KSN (les données personnelles de l’utilisateur sont ignorées et la vie privée est respectée).

Le blocage de l’accès à un site intervient uniquement si les parents ont sélectionné la catégorie en question. Les statistiques sont anonymes et sont recueillies, que les parents aient sélectionnés ou non la catégorie (qu’elle soit bloquée ou non par le module Contrôle parental).

Il convient d’indiquer que les statistiques ne reprennent pas les données issues des appareils mobiles.

A l’heure actuelle, le contenu Internet est filtré selon les catégories suivantes :

Nous avons choisi les 12 premières catégories de la liste. Nous avons décidé d’ignorer les catégories « Religion » et « Médias d’actualités » car celles-ci ont été introduites récemment et les statistiques qui les concernent sont insuffisantes pour tirer des conclusions.

Situation dans le monde

Commençons par observer les statistiques générales à travers le monde.

Internet et les internautes en culottes courtes

Répartition des notifications du module Contrôle parental pour les 12 catégories de sites Internet à travers le monde, avril 2015 à avril 2016

Cette répartition indique clairement que les enfants, à travers le monde, passent la majorité de leur temps sur les réseaux sociaux et les clients de messagerie instantanées, jouent et sont poursuivis partout sur Internet par le thème de l’alcool, du tabac et des drogues. Les activités moins fréquentes des enfants et des adolescents en ligne sont la consultation d’articles (et peut-être l’achat de ceux-ci) dans des magasins en ligne, la lecture de vidéo ou de musique. Ils fréquentent rarement les sites vulgaires ou les sites de pornographie, et toujours par accident. Ils ne sont pratiquement pas intéressés par les armes, la violence et les jeux de hasard.

Voilà ce qu’il en est des données moyennes pour le monde. Existe-t-il des différences par région ? Il semblerait que oui.

Différences selon les régions.

A titre de comparaison, nous avons choisi les cinq premières catégories du classement mondial et cinq régions :

  • Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) ;
  • Europe de l’Ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Portugal, Suisse et Suède) ;
  • CEI (Russie, Kazakhstan, Biélorussie, Ukraine) ;
  • Amérique latine (Argentine, Brésil, Mexique) ;
  • Extrême-Orient (Chine, Singapour, Hong Kong, Macao, Taiwan, Japon, Corée).

Et voici ce que nous avons constaté :

Internet et les internautes en culottes courtes

Indicateurs du Top 5 des catégories de sites Internet par région

En Amérique du Nord, les enfants visitent les réseaux sociaux et utilisent les clients de messagerie instantanée, les chats et les forums moins que la moyenne mondiale. Par contre, ils sont plus intéressés par les jeux, l’alcool et les achats en ligne.

La situation en Europe de l’Ouest ressemble beaucoup à celle observée en Amérique du Nord.

Les enfants et les adolescents de la CEI sont moins intéressés par les magasins en ligne que leurs homologues dans les autres régions.

En Amérique latine, à l’instar de ce que l’on observe dans la CEI, les enfants et les adolescents utilisent beaucoup les modes de communication via Internet tandis qu’ils sont les moins intéressés par les jeux.

La situation est différente dans les pays d’Extrême-Orient. Ici, la popularité des réseaux sociaux atteint un niveau semblable à celui observé dans les pays occidentaux. Toutefois, les enfants et les adolescents ne passent pas la majorité de leur temps avec des jeux (ce qui pourrait s’expliquer par la domination des consoles), mais bien dans des magasins en ligne comme Rakuten, amazon.co.jp ou Uniqlo au Japon et Taobao en Chine.

Différences par pays

Il se fait qu’au sein d’une même région, il peut exister des différences entre les pays quant à la popularité des catégories de sites Internet au contenu indésirable auprès des enfants. Dans le cadre de l’analyse de la situation entre les pays, nous avons ajouté la rubrique « Contenu pour adultes » à notre Top 5 des catégories. Et c’est par elle que nous allons débuter.

Contenu pour adultes

Lorsqu’on évoque la sécurité des enfants, il est impossible d’éviter le sujet de la pornographie, un des plus grands maux de tête pour des millions de parents. Cette catégorie a dominé pendant longtemps le classement en terme de popularité, mais nous avons de bonnes nouvelles ! A en croire les statistiques du module « Contrôle parental », les enfants du monde entier fréquentent de moins en moins les sites pornographiques et érotiques, les sites de rencontre pour adultes ou les sex-shops en ligne via leur ordinateur.

Internet et les internautes en culottes courtes

Dynamique de la popularité de la catégorie « Contenu pour adultes » dans le monde, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

Nous ne pouvons toutefois pas exclure que les enfants et les adolescents consultent de tels sites via leurs appareils mobiles : il est plus facile de visiter des sites pornographiques depuis un téléphone qui n’est pas équipé d’un module de contrôle parental que depuis un ordinateur qui est placé sous la vigilance des parents.

C’est en Chine que les enfants et les adolescents sont les plus intéressés par les sites pour adultes. En Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Russie, les enfants fréquentent plus rarement ce genre de ressources.

Internet et les internautes en culottes courtes

Popularité de la catégorie « Contenu pour adultes » dans le monde, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

Sur la base des statistiques du module « Contrôle parental », le site de cette catégorie le plus populaire, toutes régions confondues, est xvideos. Si le blocage de l’accès aux sites de la catégorie « Contenu pour adultes » est activé dans le Contrôle parental, un message d’avertissement s’affiche. Signalons que Safe Kids, un nouveau produit de Kaspersky Lab, fonctionne sur les appareils mobiles également :

Internet et les internautes en culottes courtes

Avertissement de Safe Kids sur un appareil mobile

Si vous souhaitez protéger votre enfant du contenu pornographique, ne manquez pas de cocher la catégorie correspondante dans les interdictions du contrôle parental.

Communication via Internet

Sur l’ensemble des visites de sites Internet de notre liste, 67 % appartiennent à la catégorie « Communication via Internet » (réseaux sociaux, clients de messagerie instantanée, chat et forums).

Les réseaux sociaux sont les sites les plus populaires auprès des enfants du monde entier. Ceci n’a rien d’étonnant dans la mesure où les réseaux sociaux permettent non seulement de communiquer, mais également de tenir une sorte de journal, de partager des photos et des vidéos, de réaliser des achats, de jouer ou de regarder des films ou des dessins animés. De plus, ces sites peuvent proposer beaucoup de contenu interdit pour les enfants : certains réseaux sociaux proposent de la pornographie, permettent d’acheter de la drogue.

Les sites les plus consultés de cette catégorie sont : Facebook, Twitter, YouTube et Pinterest. Les enfants utilisent dans une moindre mesure Instagram et la version Internet de WhatsApp.

Signalons que d’après les données de KSN, au cours des 18 derniers mois, les enfants et les adolescents ont communiqué de moins en moins via Internet au départ d’un ordinateur.

Internet et les internautes en culottes courtes

Dynamique de la popularité de la catégorie « Communication via Internet » dans le monde, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

D’après nous, ceci peut s’expliquer par la généralisation de l’Internet mobile : de nos jours, les appareils mobiles sont de plus en plus souvent utilisés pour communiquer, surtout dans les pays développés. Il est bon de rappeler que nous tenons compte uniquement des déclenchements du module « Contrôle parental » sur les ordinateurs. Nos statistiques n’indiquent pas combien de fois par jour les enfants et les adolescents accèdent à leur profil dans les réseaux sociaux depuis un appareil mobile. Qui plus est, les clients de messagerie comme Telegram et Viber sont axés principalement sur les utilisateurs mobiles. Autrement dit, les communications des enfants et surtout des adolescents via Internet sont bien plus actives.

Internet et les internautes en culottes courtes

Popularité de la catégorie « Communication via Internet » dans différents pays, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

Les médias de communication Internet sont les plus populaires au Mexique, au Brésil, en Russie et en Italie. La Chine, l’Allemagne et la Grande-Bretagne sont les pays où leur popularité est la plus faible.

S’agissant de la Chine, cette situation peut s’expliquer par le filtrage du trafic Internet par le gouvernement. En Allemagne et en Grande-Bretagne, la situation doit être liée à l’intégration des technologies mobiles et des smartphones dans la vie de tous les jours des écoliers.

Tout cela est fantastique. Les technologies nous facilitent la vie et pouvoir parler en temps réel avec une personne à l’autre bout du monde tient de la magie. Mais chaque tour de magie possède sa face sombre. Les pédophiles, les escrocs, les trolls, les harceleurs et autres individus du même genre peuvent pourrir la vie de l’adolescent ou de l’enfant qui n’a pas respecté les règles de comportement dans les réseaux sociaux. Vous trouverez ici toutes les informations sur le comportement que les enfants et les adolescents devraient adopter sur les réseaux sociaux pour ne pas devenir victimes d’individus malintentionnés.

Jeux

Les enfants ont toujours joué et au cours des dix dernières années, les jeux réels ont été supplantés par les jeux virtuels.

Les jeux électroniques d’aujourd’hui sont le fruit de technologies de pointes. Ils sont réalistes et sociaux et intègrent dans leur monde les chefs-d’œuvre des designers et des scénaristes. C’est la raison pour laquelle les sites de jeux représentent la 2e catégorie la plus populaire chez les enfants et les adolescents à travers le monde.

Internet et les internautes en culottes courtes

Popularité de la catégorie « Jeux » dans différents pays, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

C’est au Japon, au Italie et au Mexique que les enfants jouent le moins. Ceci étant dit, les raisons de la faible popularité des sites de jeux électroniques varient entre ces deux pays. S’agissant du Japon, les consoles de jeux comme Sony Play Station et Nintendo, produites et développées d’ailleurs dans ce pays, sont très répandues. Au Italie et au Mexique, d’après nos statistiques, les enfants et les adolescents préfèrent les réseaux sociaux aux jeux.

Un des sites de jeu les plus visités par les enfants et les adolescents est le site de Steam. Ce site est bien plus qu’un magasin en ligne de jeux. Il s’agit d’une grande communauté de joueurs qui permet de communiquer, de se faire de nouveaux amis, de lire des informations et, bien entendu, d’acheter des jeux et de partager ses exploits.

Internet et les internautes en culottes courtes

Page principale de Steam

Sur la base de la popularité des domaines consultés par les enfants, Minecraft est un autre sites de jeux qui est souvent visité. Ce jeu est en constante évolution et dans certains pays, il a été intégré au processus éducatif dans le cadre du projet MinecraftEdu.

Il faut réglementer le temps que les enfants consacrent à ces jeux. Le risque de dépendance existe. Ceci est particulièrement vrai pour les « jeux sans fin » qui ne se limitent pas à un sujet et qui n’ont ni début, ni fin. Les MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur) appartiennent à cette catégorie. Il y a déjà eu des cas où un abus de MMORPG a provoqué des troubles psychologiques, une dépendance, voire la mort par épuisement.

Il ne faut pas non plus oublier le type de jeu chois par l’enfant. Il faut prêter attention à la classification par âge, au contenu du jeu et au type d’aptitude que ce jeu développe.

Le jeu n’est pas mauvais en soi. Mais il est préférable que le jeu soit utile.

Alcool, tabac, drogues

La popularité relativement élevée de la catégorie « Alcool, tabac, drogues » nous a surpris. C’est en Allemagne (22,79 %) et en Grande-Bretagne (25,37 %) que les enfants sont les plus intéressés par ce sujet.

Internet et les internautes en culottes courtes

Popularité de la catégorie « Alcool, tabac, drogues » dans différents pays, avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

Malheureusement, ce sujet est présent partout sur Internet. Ainsi, il n’est pas rare de voir dans les blogs pour adolescents les plus divers des photos de jeunes filles avec un bong ou une photo « inspiratrice » avec de la vodka.

kidsinternet_fr_11

Publications sur les réseaux sociaux

L’alcool, le tabac et les drogues figurent souvent dans des sites d’humour comme 9gag.

kidsinternet_fr_12

Publication sur le site de 9gag

Au cours des dernières années, nous avons assisté à l’émergences des drogues « légales » qu’il est possible d’acheter sans problème via Internet. Les autorités publiques ne parviennent pas à bloquer les centaines de sites de vente de ces drogues qui apparaissent chaque jour. Et les réseaux sociaux ne sont pas en manque d’offres de ce genre.

kidsinternet_fr_13

Magasin en ligne de drogues « légales »

Les drogues de synthèse n’ont rien de « légal » et sont encore moins « inoffensives ». Les effets de la consommation des « sels de bain » sont peu connu et les conséquences pourraient être lourdes.

Commerce électronique

La catégorie « Commerce électronique » indique à quel point les enfants sont intéressés par les achats en ligne.

kidsinternet_fr_14

Popularité de la catégorie « Commerce électronique » dans différents pays, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

Comme nous le voyons, ce sont les enfants et les adolescents de Chine, du Japon et des Etats-Unis qui se rendent le plus souvent sur les sites des magasins en ligne. Le trio de tête des magasins obtenu sur la base des notifications du module « Contrôle parental » sont Taobao en Chine, Uniqlo au Japon et Amazon aux Etats-Unis.

Logiciel, audio, vidéo

On observe une tendance intéressante dans la catégorie « Logiciel, audio, vidéo. » Sur une période de 18 mois, les enfants et les adolescents ont doublé leurs visites sur des sites qui permettent de télécharger des films et des dessins animés ou d’écouter de la musique.

kidsinternet_fr_15

Dynamique de la popularité de la catégorie « Logiciel, audio, vidéo » dans le monde, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

A première vue, on pourrait croire que les sites de cette catégorie ne constituent pas vraiment un problème, mais il ne faut pas oublier les applications piratées ou les applications malveillantes qui ne nuisent pas directement à l’enfant mais qui peuvent être très dangereuses pour l’ordinateur.

kidsinternet_fr_16

Popularité de la catégorie « Logiciel, audio, vidéo » dans différents pays, d’avril 2015 à avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

C’est au Japon que les enfants regardent des dessins animés et écoutent de la musique sur Internet plus souvent que dans les autres pays. Cet indice est le plus faible en Russie et au Mexique. S’agissant de la Russie, ceci s’explique par le fait que la majorité des jeunes utilisateurs écoute la musique via le réseau social VKontakte.

Sur la base des statistiques du module « Contrôle parental », le site le plus populaire de cette catégorie est YouTube

Conclusion

La popularité chez les enfants de différents pays de sites de certaines catégories peut s’expliquer par les caractéristiques culturelles et économiques des pays.

La fréquence d’utilisation des communications via Internet sur les ordinateurs chez les enfants et les adolescents chute en moyenne à travers le monde. Cela s’explique par la propagation des technologies mobiles et la disponibilité des smartphones dans les pays développés, par le développement d’applications mobiles pratiques pour les réseaux sociaux et les chats et par la possibilité de pouvoir rester connecté en permanence grâce aux appareils mobiles. Toutefois, dans les pays où les smartphones ne sont pas aussi répandus, les enfants utilisent bien plus souvent leurs ordinateurs pour communiquer via Internet.

Il est intéressant de constater que plus l’indice de la catégorie « Communication via Internet » est faible dans un pays, plus la catégorie « Jeux » est populaire :

kidsinternet_fr_17

Popularité des catégories « Communications via Internet » et « Jeux » dans différents pays, avril 2015-avril 2016, statistiques du module « Contrôle parental ».

On observe également que les enfants deviennent de plus en plus indépendants sur Internet : ils choisissent eux-mêmes la musique qu’ils veulent écouter, les dessins animés qu’ils veulent regarder et les articles qu’ils achèteront, peut-être.

L’autonomie chez l’enfant est une excellente qualité, mais sur Internet, comme dans la vie réelle, il faut la contrôler. S’il est vrai que les applications de contrôle parental ne sont que des assistants qui protègent l’enfant contre le contenu indésirables, il ne faut pas les négliger : ils sont très utiles. Par exemple, notre produit Safe Kids ne se contente pas de bloquer les sites indésirables. Il signale aux parents les requêtes dangereuses de l’enfant dans les moteurs de recherche ainsi que son activité sur les réseaux sociaux. Et vu que Safe Kids fonctionne également sur les réseaux sociaux, les parents peuvent également obtenir des informations sur l’emplacement de leur enfant.

Pour les enfants d’aujourd’hui et principalement pour les adolescents, Internet est tout naturel. Nous déployons tous nos efforts pour y limiter les dangers.

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *