Que recherchent les enfants sur Internet ?

Contenu

La vie des enfants et des adolescents d’aujourd’hui est tellement intégrée à l’espace numérique qu’il est désormais inutile d’entamer des discussions sur l’interdiction complète de l’utilisation d’appareils connectés à Internet. Il est plus intelligent d’enseigner aux enfants les comportements adéquats sur Internet et de leur offrir un appui complémentaire afin de les tenir à l’écart du contenu indésirable. Pour les aider dans ces tâches, nombreux sont les parents qui utilisent des applications développées spécialement pour protéger les enfants lorsqu’ils naviguent sur Internet. Ces applications ne se contentent pas seulement d’interdire l’accès aux sites indésirables. Elles signalent également les dangers que les parents ne peuvent absolument pas ignorer (par exemple, les recherches réalisées par l’enfant ou les personnes avec lesquelles il communique) et formulent des recommandations sur les mesures à adopter dans telle ou telle situation.

Dans la gamme des applications de Kaspersky Lab, la sécurité des enfants sur Internet est confiée au module « Contrôle parental » dans les logiciels de protection ainsi que dans la solution autonome Kaspersky Safe Kids. Afin de pouvoir identifier les menaces réelles, ces logiciels récoltent des statistiques anonymes sur le contenu potentiellement dangereux que l’enfant rencontre. Ce rapport constitue une analyse des données récoltées dans le cadre de notre enquête sur ce que les enfants d’aujourd’hui recherchent sur Internet.

Processus de collecte des statistiques

Les solutions développées par Kaspersky Lab analyse le contenu des pages auxquelles les enfants tentent d’accéder. Si le site appartient à une des quatorze catégories indésirables, le module envoie une notification au Kaspersky Security Network (aucune donnée personnelle de l’utilisateur n’est transmise et le respect de la confidentialité est garanti). Nous devons attirer l’attention à ce stade sur deux points importants :

  • Chaque parent choisit lui-même les catégories dont le contenu ne peut être consulté par l’enfant et il configure la solution de protection en conséquence. Ceci étant dit, les statistiques anonymes sont récoltées sur l’ensemble des 14 catégories.
  • Les données ont été uniquement récoltées sur des ordinateurs tournant sous Windows et macOS. Ce rapport n’aborde pas les statistiques issues des appareils mobiles.

A l’heure actuelle, les solutions qui intègrent des fonctions de contrôle parental, filtrent le contenu Internet selon les catégories suivantes :

Nous avons sélectionné les 7 catégories qui figurent le plus dans nos statistiques. Dans la mesure où le reste des catégories n’a fait l’objet que d’un volume modeste de déclenchements (un total de 0,84 % à travers le monde), nous avons décidé de ne pas les aborder dans le cadre de ce rapport.

Situation dans le monde

Pour commencer, nous allons nous pencher sur les catégories les plus souvent sollicitées par les enfants à travers le monde (selon la part d’utilisateurs qui accèdent à des sites de la catégorie correspondante sur l’ensemble des utilisateurs du module « Contrôle parental » et du produit Safe Kids à travers le monde).

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Répartition des notifications du module « Contrôle Parental » et du produit « Safe Kids » relatives aux 14 catégories, mai 2016 – mai 2017

Cette répartition de la popularité des catégories montre que les échanges sur les réseaux sociaux, via les clients de messagerie instantanée et dans les chats demeurent la principale occupation des enfants sur Internet. Il est inquiétant de voir que les enfants s’intéressent de plus en plus au contenu de la catégorie « Alcool, tabac, drogues » (14,13 % contre 9,12 % dans le rapport de l’année dernière), ce qui lui permet de repousser la catégorie « Jeux » en 3e position. La catégorie « Logiciel, audio, vidéo » (6,23 %) a également permuté de position avec la catégorie « Commerce électronique » (4,45 %).

Ces données dressent le tableau de la situation à travers le monde dans son ensemble. Ceci étant dit, le panorama peut changer sensiblement d’une région à l’autre comme nous allons le voir. Arrêtons-nous un instant sur les sujets qui intéressent les enfants de différentes régions et tentons de comprendre ce qui motivent ces intérêts.

Différences régionales

Pour cette étude, nous avons sélectionné six catégories dans la liste des catégories les plus consultées. Nous avons ignoré la catégorie « Vulgarité » car ce type de contenu peut apparaître sur n’importe quel site Internet et ne constitue pas un intérêt particulier quelconque de l’enfant.

Nous avons choisi sept régions pour cette comparaison (les langues parlées dans les pays cités sont prises en charge par le logiciel de protection des enfants de Kaspersky Lab) :

  • Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada)
  • Europe de l’Ouest (Autriche, Belgique, Grande-Bretagne, Irlande, Allemagne, Luxembourg, Monaco, France, Suisse, Danemark, Suède, Espagne, Italie)
  • CEI (Russie, Biélorussie, Kazakhstan)
  • Amérique latine (Argentine, Brésil, Haïti, Guatemala, Honduras, République dominicaine, Colombie, Mexique, Panama, Uruguay, Chili, Equateur, Porto-Rico, Venezuela)
  • Asie (Chine, Singapour, Hong Kong, Macao, Taiwan, Japon, Corée)
  • Monde arabe (Algérie, Bahreïn, Djibouti, Egypte, Iran, Irak, Jordanie, Koweït, Lybie, Soudan, Tunisie, Emirats arabes unis, Yémen, Arabie saoudite)
  • Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande)

Voici donc comment les centres d’intérêt s’organisent en fonction des régions :

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Indices du Top 6 des catégories de sites Internet dans différentes régions, mai 2016 à mai 2017

En Europe de l’Ouest, en Amérique du Nord et en Océanie, les enfants accèdent autant aux sites de réseaux sociaux et aux clients de messagerie qu’aux sites consacrés au tabac, à l’alcool et aux drogues. C’est dans les pays arabes que les enfants accèdent le plus aux réseaux sociaux depuis leurs ordinateurs. En Asie par contre, les enfants manifestent le plus grand intérêt pour les sites pornographiques et les achats en ligne.

Les enfants de la CEI et en Amérique latine ont des intérêts très proches : c’est la communication via Internet qui domine, même si le pourcentage est légèrement inférieure dans la CEI. L’alcool et le tabac se retrouvent en 2e position, loin dernière les réseaux sociaux dans le classement des préférences de ces régions. Les jeux occupent la 3e position.

Afin de pouvoir expliquer cet état des lieux, nous allons aborder chacune de ces six catégories séparément.

Différences par pays

Afin de comprendre les causes de ces différences d’intérêts auprès des enfants de différentes régions, nous avons sélectionné quelques pays de chacune de ces régions et nous les avons analysés en détail dans le cadre de chacune des six catégories populaires. Comme sur les diagrammes ci-dessus, pour établir la comparaison, nous avons pris la part d’utilisateurs qui visitaient des sites de la catégorie définie par rapport au total des utilisateurs du module « Contrôle parental » et du produit Safe Kids.

Nous débuterons par la première catégorie du classement, à savoir « Communication via Internet ».

Communication via Internet

Depuis l’année dernière, on observe une tendance à la baisse de la popularité de l’utilisation des réseaux sociaux depuis l’ordinateur. Par exemple, en Grande-Bretagne, le nombre de visites sur les pages des réseaux sociaux a enregistré un recul de plus de 10 %. Aux Etats-Unis, ce recul est de 15 %. Nous avons déjà expliqué ce phénomène par le fait qu’il était bien plus pratique de consulter les réseaux sociaux depuis les téléphones mobiles car ils permettent d’être toujours en ligne.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Popularité de la catégorie « Communication via Internet » dans différents pays, mai 2016 – mai 2017

Mais dans certains pays, là où l’Internet mobile n’est pas tellement développé, voire où les parents ne s’empressent pas d’acheter un smartphone pour l’enfant, la plateforme de communication demeure l’ordinateur.

D’après nos observations, les pourcentages les plus faibles d’accès aux réseaux sociaux depuis un ordinateur sont enregistrés en Grande-Bretagne (20,57 %), en Chine (26,11 %), aux Etats-Unis (27,68 %) et en Allemagne (28,49 %). Les pourcentages les plus élevés ont été enregistrés en Egypte (88,12 %), en Arabie saoudite (82,99 %) et au Mexique (77,70 %), où les enfants préfèrent toujours communiquer via l’ordinateur.

Les réseaux sociaux préférés des enfants de différentes régions sont Facebook, Twitter, Pinterest, Google+ et, bizarrement, Instagram, même si celui-ci est orienté principalement vers les appareils mobiles vu que le service ne prend pas en charge la publication de photos depuis un ordinateur (uniquement via l’aide de sites ou d’applications de développeurs tiers).

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Répartition de la popularité des réseaux sociaux internationaux dans différentes régions, mai 2016 – mai 2017 (part des utilisateurs de cinq réseaux sociaux)

Parmi les réseaux sociaux internationaux les plus populaires, la préférence revient à Facebook presque partout dans le monde. Il existe toutefois des pays où les réseaux sociaux régionaux sont plus populaires. Ainsi en Chine, le service de microblogues Sina Weibo et le réseau social Kaixin001 sont beaucoup plus populaires que leurs concurrents occidentaux.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Répartition de la popularité des réseaux sociaux en Chine, mai 2016 – mai 2017 (par comparaison aux cinq réseaux sociaux populaires choisis)

Tandis qu’au Japon, où il existe un réseau social important et populaire appelé mixi, les enfants, qui bénéficient de la protection du « contrôle parental » de Kaspersky Lab, préfèrent Twitter et Facebook :

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Répartition de la popularité des réseaux sociaux au Japon, mai 2016 – mai 2017 (par comparaison aux cinq réseaux sociaux populaires choisis)

En Russie, les enfants utilisent principalement les réseaux sociaux nationaux comme VKontakte et Odnoklassniki.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Répartition de la popularité des réseaux sociaux en Russie, mai 2016 – mai 2017 (par comparaison aux cinq réseaux sociaux populaires choisis)

Les réseaux sociaux et les clients de messagerie sont des outils très pratiques pour communiquer, faire connaissance et partager des informations. Nombreux sont les réseaux sociaux qui ne se limitent pas à ces fonctions et qui permettent également d’écouter de la musique, de lire des vidéos, voire d’acheter ou de vendre des articles. La quasi-totalité du contenu publié sur les réseaux sociaux est produit par les utilisateurs eux-mêmes. Et c’est là que se situe les menaces et les dangers particuliers qui peuvent menacer l’enfant qui n’est pas prêt à affronter un tel environnement numérique dur.

Il existe deux types de menaces sur les réseaux sociaux : la menace au niveau du contenu et la menace sociale. La menace au niveau du contenu désigne les différents publications et messages contenant des images pornographiques ou violentes ou des informations relatives aux drogues, etc. Les menaces sociales quant à elles désignent des comportements comme le cyberbullying, le sexting et la sextorsion, sans oublier les manipulations psychologiques de la part de membres de sectes qui essayent de recruter de nouveaux membres en exploitant la confiance des enfants. Il convient de signaler également que les escrocs qui cherchent à gagner de l’argent peuvent exploiter l’enfant pour parvenir à voler l’argent des parents.

Il est possible d’éviter ces dangers en prêtant attention à ce qui intéresse l’enfant et aux personnes avec qui il parle non seulement dans la vie de tous les jours, mais également sur les réseaux sociaux. Il est indispensable d’enseigner aux enfants les règles de comportement à adopter en public, mais également dans le milieu social numérique car celui peut également être considéré comme un lieu public.

Alcool, tabac, drogues

La deuxième catégorie que nous allons examiner est une catégorie qui devient de plus en plus populaire auprès des enfants, à savoir la catégorie « Alcool, tabac et drogues ».

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Popularité de la catégorie « Alcool, tabac et drogues » dans différents pays, mai 2016 – mai 2017

En tête des pays où cette catégorie est la plus fréquentée, nous retrouvons la Grande-Bretagne (37,56 %), suivie par le Canada (34,32 %) et les Etats-Unis (31,92 %). Nous estimons que cette popularité aussi élevée s’explique par le fait que les enfants dans ces pays sont souvent confrontés au tabagisme ou à la consommation d’alcool, par exemple dans les films, et ils tentent d’obtenir des informations complémentaires sur le sujet sur Internet. La situation se répète avec les drogues, d’autant plus que le cannabis a été légalisé dans plusieurs Etats aux Etats-Unis.

Nous avions déjà remarqué l’année dernière cette tendance aux déclenchements fréquents pour cette catégorie et nous avions expliqué le phénomène en affirmant que l’alcool, le tabac et les drogues faisaient partie de la culture des adolescents en raison des blogues, des films et des chansons qui abordaient ces sujets. Et l’année dernière, les adolescents ont marqué un grand intérêt pour l’alternative au tabagisme sous la forme de la vapette, cette cigarette électronique qui permet d’inhaler des vapeurs aromatisées.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Jusqu’à présent, il n’existe pas d’études définitives sur les méfaits de la cigarette électronique sur l’organisme, mais nous avons décidé de ne pas ignorer ce phénomène dans le cadre de la catégorie « Alcool, tabac et drogues ». Par conséquent, nous avons ajouté le thème de la « cigarette électronique » et le nombre total de déclenchements a augmenté, comme on peut le voir dans les statistiques.

Jeux

Les jeux font partie de l’enfance. Et les jeux électroniques constituent un divertissement non seulement pour les enfants, mais également pour de nombreux adultes. L’individu qui se plonge dans un jeu quelconque consacre non seulement tout son temps au jeu, mais s’intéresse également à différents « codes », « modes » et « scénarios » sur Internet.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Popularité de la catégorie « Jeux » dans différents pays, mai 2016 – mai 2017

C’est en Grande-Bretagne (26,43 %), au Canada (24,95 %), en Australie (19,6 %) et aux Etats-Unis (19,11 %) que les enfants s’intéressent le plus aux jeux électroniques. En Egypte (1,66 %), en Arabie saoudite (3,59 %) et en Italie (4,97 %), les enfants préfèrent fréquenter les réseaux sociaux au lieu de jouer sur l’ordinateur.

Afin d’obtenir le panorama complet des sites de jeu qui intéressent les enfants du monde entier, nous avons sélectionné les plus sollicités d’entre eux (d’après les données de nos utilisateurs) et nous avons essayé de voir la popularité de chacun dans les différentes régions.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Répartition de la popularité des sites de jeux dans différentes régions, mai 2016 – mai 2017

Il semblerait que dans l’ensemble des régions identifiées pour cette étude, à l’exception des pays de la CEI et d’Asie, les enfants visitent le plus souvent le site Roblox, ce jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. Trop de temps passer dans de tels jeux peut entraîner de la fatigue, des difficultés de socialisation et des problèmes psychologiques. Toutefois, il existe une grande diversité de jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs et Roblox, à l’instar de Minecraft que tout le monde connaît, peut être utile au développement de l’imagination et de la réflexion chez l’enfant. Mais peu importe les bienfaits que peuvent avoir les jeux sur le développement de l’enfant, les parents doivent toujours limiter le temps que l’enfant y consacre afin d’éviter toute dépendance.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Dans les pays de la CEI et en Asie, le site Internet consacré aux jeux le plus visité est Steam, un gigantesque magasin en ligne et une communauté de joueurs, qui se décline également en client pour ordinateur. Celui-ci permet de télécharger et de lancer des jeux, d’écrire des commentaires, d’échanger des cartes de jeu, etc. Les statistiques ne tiennent pas compte des interactions des joueurs avec le client Steam, ce qui permet de supposer que la popularité réelle de Steam est supérieure. Le problème de Steam est qu’il permet de jouer à n’importe quel jeu, y compris des jeux qui ne conviennent pas aux enfants. D’un autre côté, la popularité de jeux comme Roblox et Minecraft, nous offre un peu de réconfort quand on sait que dans certains pays, ces jeux sont utilisés dans le cadre du programme scolaire.

Logiciel, audio, vidéo

Cette catégorie regroupe les sites qui permettent d’écouter de la musique ou de regarder des films en ligne, de lire des vidéos sur YouTube, les sites qui stockent les applications les plus diverses, les torrents et beaucoup d’autres.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Popularité de la catégorie « Logiciel, audio et vidéo » dans différents pays, mai 2016 – mai 2017

Ce sont les petits chinois qui passent le plus de temps à lire des vidéos et à écouter de la musique en ligne. Kuwo.cn (écoute de musique en ligne) est le site de cette catégorie le plus souvent visité dans l’Internet chinois.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Comme l’année dernière, YouTube est le site le plus souvent consulté dans cette catégorie à travers le monde entier. Netflix est très populaire dans les pays occidentaux (diffusion de films et de séries). Dans les pays de la CEI, les sites de diffusion gratuite, mais pas toujours légale, de films et de dessins animés sont toujours très populaires, tout comme les trackers de torrent, ce qui n’est pas toujours sans danger car il peut arriver que le film ou le jeu piraté téléchargé soit en réalité une application malveillante.

S’agissant de sites comme YouTube, il ne faut pas croire qu’ils sont totalement inoffensifs pour les enfants.

Commerce électronique

Chaque année, de plus en plus de magasins traditionnels lancent un magasin en ligne et il existe également une multitude de magasins qui n’existent que sur Internet. N’est-il pas merveilleux de pouvoir sélectionner un objet quelconque et de l’acheter en quelques clics sans devoir quitter le divan ? Il se fait que les enfants de nombreux pays pensent exactement la même chose.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Popularité de la catégorie « Commerce électronique » dans différents pays, mai 2016 – mai 2017

Les enfants en Chine (15,44 %) et au Japon (13,93 %) s’intéressent plus aux achats en ligne que les enfants des autres pays. Leurs destinations préférées sont : aliexpress.com, amazon.co.jp et le site japonais rakuten.ne.jp. En Europe et au Etats-Unis, les enfants adorent se rendre sur Ebay. Tous les sites mentionnés sont des magasin en ligne où il est possible d’acheter presque n’importe quoi.

Nous conseillons bien entendu aux parents de contrôler l’activité sur leur compte de magasins en ligne et de se déconnecter après avoir réalisé un achat. Le fait est que bon nombre de magasins en ligne proposent de conserver les données des cartes de paiement dans l’espace personnel de l’acheteur afin que celui-ci n’ait pas besoin de saisir à nouveau les données lors d’un prochain achat. Cela signifie que tout utilisateur qui peut accéder à un compte dans lequel le mode de paiement a été mémorisé peut parfaitement acheter n’importe quoi en deux clics, même s’il ne possède aucune information sur la carte. Pour éviter ce genre de mauvaise surprise, il faut toujours se déconnecter du compte dans le magasin, sans enregistrer le mot de passe dans le navigateur, ou supprimer (ou ne pas confirmer l’enregistrement) les données de la carte bancaire après chaque achat. Il est généralement conseillé de prévoir deux comptes utilisateur différents dans le système d’exploitation afin que les données des parents (mots de passe, historique du navigateur, données des cartes bancaires) ne tombent pas entre les mains des enfants.

Contenu pour adultes

Pour conclure notre rapport, nous abordons la catégorie « Contenu pour adultes ». Protéger les enfants contre les thèmes pour adultes, comme le sexe par exemple, a toujours été d’actualité. Mais l’invention d’Internet a fait que le contenu érotique et pornographique est devenu encore plus accessible que par le passé, et les enfants l’ont bien compris. Il est toutefois difficile de s’imaginer que les enfants passent toute la journée à consulter des sites pornographiques et c’est la raison pour laquelle les indices de la catégorie « Contenu pour adultes » ne sont pas aussi élevés.

Que recherchent les enfants sur Internet ?

Popularité de la catégorie « Contenu pour adultes » dans différents pays, mai 2016 – mai 2017

D’après nos données, le contenu pour adultes est de moins en moins recherché par les enfants, mais comme nous l’avons déjà dit dans le rapport de l’année dernière, il ne faut pas supposer que les enfants se sont mis à fréquenter moins souvent les sites pornographiques. Il se peut qu’ils les consultent depuis leurs appareils mobiles.

C’est en Chine (8,82 %) et au Japon (5,66 %) que les enfants s’intéressent le plus au contenu pour adultes, par comparaison aux enfants des autres pays et régions. Cette situation s’explique peut être par la popularité des mangas érotiques et pornographiques en Asie. Ainsi, il existe au Japon de très grands magasins qui vendent ce type d’article. C’est en Arabie saoudite (0,23 %) et aux Emirats arabes unis (0,16 %) que les enfants cherchent le moins à consulter ce genre de site, peut-être en raison des traditions culturelles strictes du monde arabe.

Conclusion

Les statistiques que nous avons récoltées montrent que les visites des sites des différentes catégories au départ de l’ordinateur dépendent en grande partie du niveau de développement d’Internet dans la région où vivent les enfants, de la situation économique des parents et des réalités culturelles.

Une fois de plus, on observe la tendance à l’augmentation de la popularité des smartphones et des tablettes. De nos jours, presque chaque enfant qui a accès à un smartphone ou à une tablette le domine mieux que l’ordinateur. Cela signifie que les éditeurs de logiciels de protection des enfants sur Internet et les parents ne peuvent pas se laisser distancer par le développement technologique des enfants.

Mais les parents ne peuvent pas se fier exclusivement aux solutions technologiques. Il ne suffit pas seulement de limiter la durée d’utilisation d’Internet pour les enfants. Les parents doivent également développer leur culture numérique et celle de leurs enfants. Il est également primordial d’établir une relation de confiance avec l’enfant car si vous le grondez parce qu’il passe trop de temps sur les réseaux sociaux, le jour où il sera confronté à une situation dangereuse, il aura peur de vous en parler et restera seul face à son problème.

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *