Médecine connectée : un diagnostic

Les résultats obtenus suite à l’étude que nous avions évoquée dans un article antérieur ont justifié la réalisation d’une analyse plus poussée de la problématique de la sécurité, mais cette fois-ci, depuis l’intérieur des institutions médicales (bien entendu, avec l’accord des responsables) afin de pouvoir « travailler sur les erreurs » et émettre une série de recommandations aux experts de la sécurité de l’information qui travaillent dans ces institutions médicales.

no-image

Pièges dans l’Internet des objets

D’après les données de Gartner, il y a actuellement plus de 6 milliards d’appareils intelligents à travers le monde. Les individus malintentionnés ne pouvaient pas ignorer une telle quantité d’appareils potentiellement vulnérables : en mai 2017, la collection de Kaspersky Lab comptait plusieurs milliers d’exemplaires différents d’un malware pour appareils intelligents et près de la moitié d’entre eux avait été ajoutée en 2017. Lire l'article en entier

no-image

Deux billets d’avion comme appât

Au cours du semaine dernier, les réseaux sociaux ont été submergés par une vague de messages relatifs à la distribution gratuite de billets d’avions par des transporteurs aériens reconnus. Ces diffusions ont touché les utilisateurs du monde entier : elles faisaient allusion à Emirates, AirFrance, Aeroflot, S7 Airline, Eva Air, Turkish Airlance, Air Azia, Air India et bien d’autres compagnies aériennes. Lire l'article en entier

no-image

Développement des menaces informatiques au premier trimestre 2017 Statistiques

D’après les données du KSN, les solutions de Kaspersky Lab ont déjoué 479 528 279 attaques organisées depuis diverses ressources Internet réparties entre 190 pays. 174 989 956 objets malveillants ou potentiellement indésirables uniques ont été recensés par notre Antivirus Fichiers. Lire l'article en entier

no-image

Attaques DDoS au premier trimestre 2017

Bien que le 1er trimestre 2017 a été relativement calme par rapport au 4e trimestre 2016, des phénomènes intéressants sont à noter. Ainsi, alors que les réseaux de zombies composés d’objets connectés continuent à se développer, ce sont les bots Windows qui dominent en ce début d’année avec une implication dans 59,8 % des attaques. Lire l'article en entier

no-image

Courrier indésirable et phishing au premier trimestre 2017

Alors que le volume de spam dans le trafic de messagerie mondial avait commencé à diminuer au début du 1er trimestre 2017, la situation s’est stabilisée en mars et la part moyenne de spam a atteint 55,9 %. La tête du classement des pays en fonction du volume de spam envoyé revient une fois de plus aux Etats-Unis (18,75 %) tandis que le Vietnam et la Chine occupent respectivement la 2e (7,86 %) et la 3e position (7,77 %). Lire l'article en entier