Infos

Top 20 Online Scanner – juin 2008

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnet, spams, phishing:), présente le Top 20 OnLine, le classement basé sur l’activité des programmes malicieux.

Rang Evolution Nom Pourcentage
1. Up
+5
Email-Worm.Win32.Brontok.q 1,50
2. Up
+4
not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a 1,31
3. New!
Nouveau!
Trojan.Mac.Dnscha.d 2,09
4. Down
-2
Virus.Win32.Virut.n 1,13
5. New!
Nouveau!
not-a-virus:Monitor.Win32.ActMon.511 0,88
6. New!
Nouveau!
Trojan.Mac.Dnscha.e 0,76
7. Up
+3
Virus.Win32.Virut.q 0,66
8. Up
+7
Worm.Win32.AutoIt.i 0,61
9. New!
Nouveau!
Trojan.SymbOS.Skuller.gen 0,58
10. Return
Ré-entrée
not-a-virus:RiskTool.Win32.HideWindows 0,57
11. New!
Nouveau!
Email-Worm.Win32.Runouce.b 0,57
12. Down
-1
Worm.Win32.Mabezat.b 0,57
13. New!
Nouveau!
Trojan-PSW.Win32.LdPinch.fbq 0,54
14. Down -5 Trojan.Win32.Delf.aam 0,53
15. Up
+1
not-a-virus:PSWTool.Win32.PWDump.2 0,49
16. Return
Ré-entrée
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ca 0,49
17. Down
-3
Trojan-Downloader.Win32.AutoIt.aa 0,49
18. Up
+2
Virus.Win32.Alman.b 0,47
19. New!

Nouveau!

Trojan-Downloader.Win32.Delf.cxa 0,47
20. Down
-12
not-a-virus:AdWare.Win32.Agent.zk 0,45
Autres programmes malicieux 85,81

Les modifications qui surviennent dans notre Top 20 online des programmes malicieux ne cessent de nous surprendre : ce mois-ci a été marqué par l’apparition inattendue de trois programmes malveillants pour des plateformes autres que Windows à savoir Trojan.Mac.Dnscha.d, Trojan.Mac.Dnscha.e et Trojan.SymbOS.Skuller.gen. Se peut-il que la popularité des autres plateformes soit telle auprès des auteurs de virus qu’elles commencent à entrer en concurrence avec le leader de toujours – Win32 – en termes de programmes malicieux écrits pour elles ?

Trojan.SymbOS.Skuller est un des anciens chevaux de Troie pour le système d’exploitation Symbian. Il remplace l’icône de tous les fichiers par un crâne. Son apparition dans le classement est tout à fait inattendue comme nous l’avons dit plus haut. Il en va de même pour la famille Trojan.Mac.Dnscha qui regroupe des scripts shell pour Macintosh qui remplacent les paramètres du service DNS du système par les leur.

Parmi les programmes décelés par le scanneur en ligne, les utilitaires sont toujours aussi fréquents. Ils ne sont pas malicieux à proprement parler mais ils peuvent permettre aux programmes malicieux d’obtenir des informations confidentielles sur l’utilisateur ou de perturber son travail. Il s’agit de programme de la catégorie ‘ not-a-virus ‘.

Les vétérans Email-Worm.Win32.Brontok, Virus.Win32.Virut et Virus.Win32.Alman sont toujours en forme et ne semblent pas prêts à céder du terrain.

Tendances des statistiques de l’online scanner :

  • Dans le classement sont apparus Trojan.Mac.Dnscha.d, not-a-virus:Monitor.Win32.ActMon.511, Trojan.Mac.Dnscha.e, Trojan.SymbOS.Skuller.gen, Email-Worm.Win32.Runouce.b, Trojan-PSW.Win32.LdPinch.fbq et Trojan-Downloader.Win32.Delf.cxa.
  • En hausse dans le classement : Email-Worm.Win32.Brontok.q, not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a, Virus.Win32.Virut.q, Worm.Win32.AutoIt.i, not-a-virus:PSWTool.Win32.PWDump.2, Virus.Win32.Alman.b.
  • En baisse dans le classement : Virus.Win32.Virut.n, Worm.Win32.Mabezat.b, Trojan.Win32.Delf.aam, Trojan-Downloader.Win32.AutoIt.aa, not-a-virus:AdWare.Win32.Agent.zk.
  • De retour dans le classement : not-a-virus:RiskTool.Win32.HideWindows, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ca

Top 20 Online Scanner – juin 2008

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception