Infos

Top 20 Online Scanner – avril 2008

Rang Evolution Nom Pourcentage
1. Up
+4
Email-Worm.Win32.Brontok.q 1,71
2. Down
-1
not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.gen 1,58
3. Up
+1
not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a 1,45
4. Up
+2
Virus.Win32.Virut.n 1,00
5. Return
Return
Virus.Win32.Virut.q 0,86
6. Up
+7
not-a-virus:Monitor.Win32.Ardamax.ae 0,75
7. Down
-4
Trojan.Win32.Dialer.yz 0,69
8. New!
New!
Virus.Win32.Alman.b 0,64
9. New!
New!
not-a-virus:AdWare.Win32.Agent.zk 0,60
10. New!
New!
Backdoor.Win32.Hupigon.vnd 0,59
11. New!
New!
Trojan-PSW.Win32.OnLineGames.isb 0,59
12. Down
-1
Email-Worm.Win32.Rays 0,58
13. Down
-3
Trojan.Win32.Delf.aam 0,53
14. Down
0
Virus.Win32.Parite.b 0,49
15. New!
New!
Worm.Win32.Mabezat.b 0,49
16. Down
-14
Email-Worm.Win32.Bagle.of 0,48
17. Return
Return
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad 0,45
18. Return
Return
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ca 0,44
19. Up
+1
Trojan-Spy.Win32.Ardamax.n 0,41
20. New!
New!
not-a-virus:RiskTool.Win32.HideWindows 0,40
Autres programmes malicieux 85,27

Ce mois-ci nous assistons enfin à des variations parmi les trois premiers du classement des programmes malicieux détectés par notre scanner online. Pendant deux mois consécutifs not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.gen, Email-Worm.Win32.Bagle.of et Trojan.Win32.Dialer.yz étaient fermement campés sur leurs positions en tête du classement. Au mois d’avril, Email-Worm.Win32.Brontok.q, à la troisième place fin 2007 et tergiversant entre les 5 et 7èmes places début 2008, se retrouve brusquement en pôle position délogeant ainsi le robuste not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.gen. Malgré une respectable seconde position, son taux de présence dans le trafic s’est franchement affaibli. Not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.gen affiche un 1.58% de présence dans le trafic des programmes malicieux du scanner online en avril alors qu’en mars ce taux était de 4.32%. Les auteurs ont apparemment bien freiné le rythme de propagation de leur protégé.

Le virus de fichier Virus.Win32.Virut.n, arrivé en janvier 2008 dans le classement en 8ème position continue de prendre de l’ampleur. Affaibli en février, il se rétablit en mars avec +10 places et en avril il occupe déjà la 4ème position. Il est probable que les auteurs s’occupent activement de ce programme malicieux et il n’est pas difficile d’expliquer pourquoi : Virus.Win32.Virut.n n’est pas seulement un infecteur de fichiers né de la création d’un auteur de virus – il s’agit surtout d’un bot dédié à la mise en place d’un réseau zombie. Or ces derniers voient leur côte de popularité grossir vu leur caractère très rentable pour le monde de l’underground informatique. Le classement nous indique que les versions antérieures et nouvelles de ce malware se suivent dans le classement aux 4ème et 5 ème places. Nous sommes curieux de voir si l’une d’elles atteindra la tête du classement au cours des prochains mois !

Parmi les nouveaux programmes malicieux on remarque la backdoor (porte dérobée) Backdoor.Win32.Hupigon.vnd et le Trojan Trojan-PSW.Win32.OnLineGames.isb spécialisé dans le vol de comptes utilisateur de différents jeux en ligne bien connus tels que Word Of Warcraft, Lineage etc.

En avril, les programmes malicieux axés sur le vol de mots de passe d’utilisateurs pour diverses ressources web continuent de dominer.

Tendances des statistiques de l’online scanner

  • Dans le classement sont apparus Virus.Win32.Alman.b, not-a-virus:AdWare.Win32.Agent.zk, Backdoor.Win32.Hupigon.vnd, Trojan-PSW.Win32.OnLineGames.isb, Worm.Win32.Mabezat.b, not-a-virus:RiskTool.Win32.HideWindows.
  • En hausse dans le classement : Email-Worm.Win32.Brontok.q, not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a, Virus.Win32.Virut.n, not-a-virus:Monitor.Win32.Ardamax.ae, Trojan-Spy.Win32.Ardamax.n.
  • En baisse dans le classement : not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.gen, Trojan.Win32.Dialer.yz, Email-Worm.Win32.Rays, Trojan.Win32.Delf.aam, Email-Worm.Win32.Bagle.of
  • Sont revenus dans le classement : Virus.Win32.Virut.q, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ca
  • N’ont pas bougé dans le classement : Virus.Win32.Parite.b

Top 20 Online Scanner – avril 2008

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception