Infos

Top 20 Online Scanner – septembre 2007

Rang Evolution Nom Pourcentage
1. Up
+1
Trojan.Win32.Dialer.qn 1,65
2. Up
+1
Trojan-Downloader.Win32.LoadAdv.gen 1,56
3. Up
+1
Email-Worm.Win32.Brontok.q 1,50
4. Up
+4
Trojan-Downloader.Win32.Small.ddp 1,34
5. Up
+7
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ca 1,30
6. Up
+4
Email-Worm.Win32.Rays 1,28
7. Up
+2
not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a 1,27
8. Up
+11
Virus.VBS.Small.a 1,26
9. New!
Nouveau
not-a-virus:AdWare.Win32.BHO.cc 1,17
10. Up
+1

not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.jp 1,03
11. Up
+7
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad 0,88
12. Up
+5
IM-Worm.Win32.Sohanad.t 0,78
13. New!
Nouveau
Trojan-Spy.Win32.Perfloger.ab 0,73
14. Up
+6
Trojan.Win32.Obfuscated.en 0,73
15. New!
Nouveau
IM-Worm.Win32.Sohanad.as 0,69
16. New!
Nouveau
Trojan.Win32.Delf.aam 0,59
17. New!
Nouveau
Worm.Win32.AutoIt.c 0,57
18. Down
-17
Packed.Win32.PolyCrypt.b 0,55
19. New!
Nouveau
not-a-virus:AdWare.Win32.Agent.bm 0,53
20. New!
Nouveau
not-a-virus:Dialer.Win32.Agent.b 0,51
Autres programmes malicieux 80,08%

Les vers Brontok et Rays continuent leur retour en force parmi les leaders du classement des statistiques de l’online scanner. Le premier aurait pu se placer parmi les trois premiers en septembre mais il y a deux mois de cela, il sortait des statistiques. Rays en septembre a gagné quatre places et est désormais sixième. Or en juillet il n’était que vingtième.

Quant à la dynamique des participants, elle nous donne une image atypique du classement pour le mois de septembre. Un seul programme malicieux a régressé et il s’agit du leader du mois d’août – PolyCrypt.b (17 places de perdues d’emblée). Tous les autres ont progressé et particulièrement le virus de script VBS.Small.a – 8ème position après 11 places de gagnées.

Pour ce qui est des vrais leaders on ne note pas de changements particuliers. Le Trojan-Dialer – Dialer.qn s’est frayé un chemin jusqu’à la première place. La deuxième position est occupée par un Trojan-downloader de programmes publicitaires – LoadAdv.gen. Il est notamment responsable de la « montée » d’une série d’autres programmes tels que not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.jp et le nouveau not-a-virus:AdWare.Win32.BHO.cc.

Trojan-Downloader.Win32.Small.ddp renforce ses positions. En août il réapparait dans le classement et en septembre il est déjà en quatrième position. Compte tenu du fait que son activité consiste à installer ultérieurement dans le système infecté quelques composants malicieux qui contribuent à la composition du botnet, il n’est pas exclu que nous ayons à affronter une nouvelle épidémie liée à la famille de Trojans Zbot (aussi connu sous le nom de Bancos.aam).

Ce mois-ci, on recense de nombreux programmes (7) appartenant à la classe not-a-virus. La composition en est assez illustrative – 3 modules publicitaires (adware), 2 intercepteurs de frappe au clavier (Monitor), un régénérateur de mot de passe et un « dialer légal ».

Les trojans espions, à la surprise générale, sont représentés par un représentant seulement. Il s’agit d’une variante modifiée de l’intercepteur de frappe au clavier légal Perflogger. En revanche, les vers sont toujours plus nombreux, les vers Brontok et Rays cités plus haut se voient rejoints par deux membres de leur famille pour Instant Messenger Sohanad (variantes .t et .as), et Worm.Win32.Autoit.c.

Résumé

  • Sept nouveaux codes malicieux font leur entrée dans le Top 20: not-a-virus:AdWare.Win32.BHO.cc, Trojan-Spy.Win32.Perfloger.ab, IM-Worm.Win32.Sohanad.as, Trojan.Win32.Delf.aam, Worm.Win32.AutoIt.c, not-a-virus:AdWare.Win32.Agent.bm, not-a-virus:Dialer.Win32.Agent.b
  • En hausse dans le classement: Trojan.Win32.Dialer.qn, Trojan-Downloader.Win32.LoadAdv.gen, Email-Worm.Win32.Brontok.q, Trojan-Downloader.Win32.Small.ddp, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ca, Email-Worm.Win32.Rays, not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a, Virus.VBS.Small.a, not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.jp, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad, IM-Worm.Win32.Sohanad.t, Trojan.Win32.Obfuscated.en
  • En baisse dans le classement: Packed.Win32.PolyCrypt.b

Top 20 Online Scanner – septembre 2007

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception