Infos

Outil de suppression de Flashfake et site de vérification en ligne

Après avoir intercepté un des noms de domaine utilisé par le cheval de Troie pour Mac Flashback/Flashfake et mis en place un serveur sinkhole spécial vendredi dernier, nous avons réussi à récolter des statistiques sur l’ampleur et la répartition géographique du réseau de zombies. Nous avons publié les informations à ce sujet dans un billet antérieur de notre blog.

Nous avons poursuivi l’interception de noms de domaines après la mise en place du serveur sinkhole et nous surveillons toujours la taille de ce réseau de zombies. Nous avons recensé à ce jour 670 000 bots uniques. Au cours du week-end (7 au 8 avril), nous avons observé une réduction sensible du nombre de bots connectés.

Cela ne signifie pas cependant que ce réseau de zombies fond comme neige au soleil. Il s’agissait uniquement de chiffres portant sur un week-end.

Au cours des derniers jours, notre serveur a enregistré toutes les données envoyées par les bots depuis les ordinateurs infectés et il a enregistré les UUID dans une base de données spéciale. Sur la base de ces informations, nous avons mis en place une ressource en ligne qui permet à tout utilisateur de Mac OS de vérifier si son ordinateur a été infecté par Flashback.

Pour savoir si vous ordinateur a été infecté et pour connaître la marche à suivre en cas d’infection, rendez-vous sur : flashbackcheck.com

Nous proposons également un outil de suppression gratuit qui permet aux utilisateurs de voir si leur ordinateur a été infecté par Flashfake.

Outil de suppression de Flashfake et site de vérification en ligne

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception