Infos

Top 20 Online Scanner – février 2007

Rang Evolution Nom Pourcentage
1. Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Mydoom.m 1.66
2. New!
Nouveau !
Trojan.Win32.Agent.qt 1.50
3. No Change

Email-Worm.Win32.Rays 1.30
4. Up
+4
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.163 1.20
5. Up
+4
Email-Worm.Win32.Brontok.q 1.11
6. Up
+7
Trojan.Win32.Dialer.cj 0.99
7. Return
Ré-entrée
Backdoor.IRC.Zapchast 0.87
8. Up
+3
not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a 0.84
9. New!
Nouveau !
Trojan-Downloader.Win32.Small.ddp 0.80
10. New!
New!
Trojan-Downloader.Win32.Nurech.at 0.63
11. New!
Nouveau !
Email-Worm.Win32.Warezov.lk 0.63
12. New!
Nouveau !
not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.ha 0.55
13. Up
+4
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad 0.54
14. New!
Nouveau !
Net-Worm.Win32.Mytob.bi 0.52
15. New!
Nouveau !
Trojan-Downloader.Win32.Bagle.bp 0.51
16. Up
+4
Trojan-Spy.Win32.Bancos.zm 0.50
17. New!
Nouveau !
Trojan-Clicker.Win32.Small.kj 0.48
18. New!
Nouveau !
Email-Worm.Win32.Warezov.ls 0.47
19. Down
-17
Trojan-Downloader.Win32.Small.edb 0.46
20. Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Mydoom.l 0.46
Autres programmes malicieux 83.98

Plusieurs mois de suite, nous avons observé une grande quantité de Trojans Dialers dans le top 20 du scanner online. Cette déferlante a atteint son apogée en janvier, lorsque ces derniers accaparaient 5 places du classement, première y compris. En février, la situation est radicalement renversée. Le leader de janvier, Diamin.fc, est sorti du classement, et sur tous les dialers présents en janvier, ne reste que Dialer.cj, leader en décembre de l’année dernière.

Les vers pour leur part ont fait preuve d’une activité intense. Hormis les inévitables Rays et Brontok, en février, d’anciens vers – Mydoom.m par exemple est en tête – et des nouveaux – Warezov.lk et Warezov.ls – se sont diffusés. Il est intéressant de noter l’absence de représentant de Zhelatin dont les variantes ont pourtant conquis une bonne partie de notre classement des virus de courrier. C’est peut-être le signe que la masse de cette épidémie a été stoppée au niveau des serveurs de messagerie et que peu de messages sont finalement arrivés à destination finale – la boite de courrier des internautes.

Le retour d’anciens vers et l’arrivée de nouveaux ont bousculé la classe des Trojan-Downloader, classe jusqu’ici la plus répandue. Leur nombre s’est rapidement amoindri avec 4 représentants seulement à des places relativement modestes.

Les « vrais » Trojans espions continuent de décroître. Pour le deuxième mois consécutif, seul le brésilien Bancos.zm représente cette classe. Par ailleurs, les « faux » espions continuent d’être régulièrement détectés sur les appareils des utilisateurs – comme le montrent les 4ème, 8ème et 13ème rangs de nos statistiques ce mois-ci.

Le logiciel de publicité Virtumonde continue sa progression. En février sa version .ha occupe la 12ème place et est l’unique représentant de la classe AdWare.

Dans le Top 20 OnLine du mois de février, 9 nouveaux programmes malicieux sont apparus :

Trojan.Win32.Agent.qt, Trojan-Downloader.Win32.Small.ddp, Trojan-Downloader.Win32.Nurech.at, Email-Worm.Win32.Warezov.lk, not-a-virus:AdWare.Win32.Virtumonde.ha, Net-Worm.Win32.Mytob.bi, Trojan-Downloader.Win32.Bagle.bp, Trojan-Clicker.Win32.Small.kj, Email-Worm.Win32.Warezov.ls

En hausse dans le classement : not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.163, Email-Worm.Win32.Brontok.q, Trojan.Win32.Dialer.cj, not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad, Trojan-Spy.Win32.Bancos.zm

En baisse dans le classement : Trojan-Downloader.Win32.Small.edb.
De retour dans le classement : Email-Worm.Win32.Mydoom.m, Backdoor.IRC.Zapchast, Email-Worm.Win32.Mydoom.l

De retour dans le classement : Email-Worm.Win32.Mydoom.m, Backdoor.IRC.Zapchast, Email-Worm.Win32.Mydoom.l

Top 20 Online Scanner – février 2007

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception