Infos

Top 20 Online – février 2006

Rang Evolution Nom Pourcentage
1. New!
Nouveau!

Email-Worm.Win32.Bagle.fj
4.76
2. Up
+7

Trojan-Spy.Win32.Banker.anv
2.20
3. New!
Nouveau!

Trojan-Spy.Win32.Banker.ark
2.04
4. Up
+2

Trojan-Spy.Win32.Bancos.ha
1.56
5. Down
-4

Worm.Win32.Feebs.gen
1.44
6. Down
-2

Trojan-Spy.Win32.Banker.ahy
1.06
7. Up
+3

Email-Worm.Win32.Wukill
0.92
8. New!
Nouveau!

Trojan-Downloader.Win32.VB.vz
0.90
9. New!
Nouveau!

Trojan-Downloader.Win32.Adload.t
0.89
10. Up
+9

not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a
0.77
11. New!
Nouveau!

Backdoor.Win32.ControlTotal.ag
0.67
12. New!
Nouveau!

not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.az
0.67
13. Up
+2

Trojan-Downloader.Win32.INService.gen
0.63
14. New!
Nouveau!

Backdoor.Win32.Rbot.gen
0.55
15. New!
Nouveau!

Trojan-PSW.Win32.PdPinch.gen
0.54
16. Down
-8

Email-Worm.Win32.Nyxem.e
0.54
17. New!
Nouveau!

Trojan-Downloader.Win32.Harnig.bb
0.47
18. New!
Nouveau!

Email-Worm.Win32.NetSky.q
0.46
19. New!
Nouveau!

Trojan-Spy.Win32.Bancos.u
0.44
20. New!
Nouveau!

Virus.Win32.Parite.b
0.44
Autres programmes malicieux 78.05

Le Top 20 OnLine de Kaspersky Lab est un classement complet avec une image exhaustive de la propagation des programmes malicieux. Il repose sur l’analyse de données recueillies via OnLine Scanner, service gratuit accessible 7 jours / 7 et 24 heures / 24 sur www.kaspersky.fr en France. OnLine Scanner effectue un check-up complet de l’ordinateur, identifie les fichiers infectés et évite les pannes.

En février 2006, le Top 20 OnLine de Kaspersky Lab démontre que les programmes malicieux diffusés par infection des machines des utilisateurs ont été beaucoup plus nombreux que ceux propagés par courrier électronique.

Toutefois, plusieurs vers de courrier subsistent et dominent parfois même ce classement. En janvier 2006, Worm.Win32.Feebs.gen occupait la première place (il arrive en 5ème position en février 2006). En février 2006, c’est Email-Worm.Win32.Bagle.fj qui prend la tête du classement (il apparaît en 6ème position dans les statistiques relatives au trafic de courrier).

Parmi les autres vers du classement, Wukill, un ver de messagerie dépasse largement NetSky.q (9ème place dans le trafic de courrier).

Comme en janvier 2006, les chevaux de Troie occupent la majeure partie du classement. Sur les 6 premières places, 4 sont occupées par des Trojans spécialisés dans le vol de données utilisateurs de différents systèmes de banques et de paiement en ligne.

Ce type de cheval de Troie représente la menace numéro 1 en matière de perte potentielle de données financières. De plus, l’installation des Trojans sur les ordinateurs s’effectue via les Trojan-Downloader. Programmés pour surveiller en continu une pléthore de sites viraux, ils téléchargent sans cesse toutes les nouvelles versions de n’importe quel code malicieux et d’Adware sur l’ordinateur infecté. En quelques semaines l’ordinateur attaqué devient ainsi un véritable nid à virus.

Le ver Nyxem.e lui chute à la 8ème place du Top 20 OnLine de février 2006, en raison de son potentiel réduit de dangerosité.

Mais on retrouve dans ce classement le vétéran des guerres virales, Parite.b, véritable casse-tête pour les internautes en 2000 déjà. Il démontre entre autres que la durée de vie des virus de fichiers est bien supérieure à celle des autres espèces de programmes malicieux.

Récapitulatif

Dans le top 20 Online 12 nouveaux programmes malicieux et potentiellement dangereux sont apparus : Email-Worm.Win32.Bagle.fj, Trojan-Spy.Win32.Banker.ark, Trojan-Downloader.Win32.VB.vz, Trojan-Downloader.Win32.Adload.t, Backdoor.Win32.ControlTotal.ag, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.az, Backdoor.Win32.Rbot.gen, Trojan-PSW.Win32.PdPinch.gen, Trojan-Downloader.Win32.Harnig.bb, Email-Worm.Win32.NetSky.q, Trojan-Spy.Win32.Bancos.u, Virus.Win32.Parite.b

Sont montés dans le classement : Trojan-Spy.Win32.Banker.anv, Trojan-Spy.Win32.Bancos.ha, Email-Worm.Win32.Wukill, Trojan-Downloader.Win32.INService.gen

Ont baissé dans le classement : Worm.Win32.Feebs.gen, Trojan-Spy.Win32.Banker.ahy, Email-Worm.Win32.Nyxem.e

Top 20 Online – février 2006

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception