Infos

Top 20 des virus pour juin 2005

Rang Evolution Nom Pourcentage des incidents viraux
1. No Change
0

Net-Worm.Win32.Mytob.c
19.55
2. No Change
0

Email-Worm.Win32.NetSky.q
11.50
3. Up
+6

Email-Worm.Win32.Zafi.d
5.33
4. New!
New!

Net-Worm.Win32.Mytob.be
4.68
5. Down
-2

Email-Worm.Win32.NetSky.aa
4.60
6. New!
New!

Net-Worm.Win32.Mytob.bk
4.02
7. Down
-1

Email-Worm.Win32.LovGate.w
3.66
8. Down
-4

Email-Worm.Win32.NetSky.b
3.31
9. Down
-4

Email-Worm.Win32.Zafi.b
3.25
10. Up
+8

Net-Worm.Win32.Mytob.ar
2.97
11. Down
-1

Net-Worm.Win32.Mytob.q
2.67
12. Down
-3

Net-Worm.Win32.Mytob.u
2.49
13. New!
New!

Net-Worm.Win32.Mytob.bf
2.04
14. Up
+2

Net-Worm.Win32.Mytob.au
2.04
15. Down
-3

Net-Worm.Win32.Mytob.h
1.87
16. Down
-3

Net-Worm.Win32.Mytob.t
1.85
17. Down
-6

Email-Worm.Win32.Mydoom.l
1.55
18. New!
New!

Net-Worm.Win32.Mytob.bi
1.48
19. New!
New!

Net-Worm.Win32.Mytob.ba
1.47
20. New!
New!

Net-Worm.Win32.Mytob.bd
1.39
Autres programmes malicieux (ne font pas partie du classement) 18.28

En juin, Mytob nous fait une démonstration de ces talents : Mytob avec une fonction de ver et de bot ; Mytob sans fonction de bot ; Mytob compressé à l’aide de un, deux, voire trois compresseurs différents. La famille des vers de Mytob a monopolisé une grande partie du trafic viral dans le réseau au mois de juin.

De même qu’en avril et en mai, la première place revient à une variante de Mytob – la variante C. Mytob est leader depuis trois mois consécutifs, signe que le chef de file du classement a définitivement changé. Le leader de 2004, NetSky.q, n’arrivera vraisemblablement plus à se hisser au sommet. Par ailleurs, Mytob.c et NetSky.q ont diminué leur taux de présence par rapport au mois précèdent d’environ 4% dans le trafic global.

Cela s’explique par la hausse du nombre de programmes malicieux dans le trafic viral global. Ces derniers ne sont pas présents dans le top 20 mais ils ont fait preuve d’une intense activité. Ils ont mis en place un fond viral relativement dangereux. En résumé, juin s’avère être l’un des mois les plus actifs de 2005 sur le plan viral.

Dans le reste du classement, on remarque 6 nouveautés. C’est exactement le même nombre qu’en avril et analogiquement, ils sont tous des représentants de la famille Mytob. Il est intéressant de voir que parmi ces dernières variantes, les vers ne contiennent pas de fonction de bot et sont de ‘ simples ‘ vers de réseau.

L’apparition d’un Zafi en troisième place est pour le moins inattendue, d’autant que Zafi.d monte de 6 points ce qui est la deuxième plus forte hausse de juin. Une augmentation difficile à expliquer, surtout si l’on tient compte de l’omniprésence de Mytob.

En quatrième position se trouve le nouveau Mytob.be. Cette variante de Mytob brise définitivement le trio de Netsky qui est resté soudé durant plusieurs mois.

Quant à LovGate, nous en parlons depuis plus d’un an, et il continue à figurer parmi les dix premiers. Ce résultat est le fruit d’un fort taux d’infection en Chine ou la plupart des utilisateurs s’intéressent peu aux protections antivirus. De même que certains faits semblent indiquer que Mytob ait des origines asiatiques. Si c’est le cas, alors on peut s’attendre à lutter contre ce ver pendant plusieurs mois encore.

Parmi les autres évènements du classement viral de juin, on remarque la montée de 8 points de Mytob.ar apparu en mai ; l’évanouissement complet de représentants des familles Bagle, Sober ; la chute précipitée du dernier Mydoom – la variante Mydoom.l, qui disparaîtra vraisemblablement du prochain top 20 des virus.

Les autres programmes malicieux ont pris une place relativement importante dans le trafic viral global d’Internet (18.28%) ce qui témoigne d’une grande activité de la part de vers et programmes de Troie appartenant à d’autres familles.

Dans le top 20 des virus sont apparus 6 nouveaux programmes malicieux : Mytob.be, Mytob.bk, Mytob.bf, Mytob.bi, Mytob.ba, Mytob.bd

Ont baissé dans le classement : Netsky.aa, LovGate.w, Netsky.b, Zafi.b, Mytob.q, Mytob.u, Mytob.h, Mytob.t, Mydoom.l

N’ont pas bougé dans le classement : Mytob.c, NetSky.q.

Top 20 des virus pour juin 2005

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception