Infos

Top 20 des virus pour février 2006

Rang Evolution Nom du programme malicieux Pourcentage
1. Up
+1

Net-Worm.Win32.Mytob.c
33.38
2. Up +1
Email-Worm.Win32.LovGate.w
8.07
3. Down
-2

Email-Worm.Win32.Zafi.d
5.87
4. Up
+3

Email-Worm.Win32.NetSky.t
5.09
5. Down
-1

Email-Worm.Win32.NetSky.b
4.77
6. New!
Nouveau!

Email-Worm.Win32.Bagle.fj
4.68
7. Down
-1

Net-Worm.Win32.Mytob.u
3.88
8. Up
+1

Net-Worm.Win32.Mytob.q
3.36
9. Down
-1

Email-Worm.Win32.NetSky.q
2.69
10. Down
-3

Net-Worm.Win32.Mytob.t
2.58
11. Down
-1

Net-Worm.Win32.Mytob.a
2.23
12. Down
-7

Email-Worm.Win32.Zafi.b
1.58
13. Return
Ré-entrée

Net-Worm.Win32.Mytob.j
1.57
14. Down
-2

Email-Worm.Win32.NetSky.y
1.43
15. Return
Ré-entrée

Email-Worm.Win32.LovGate.ae
1.34
16. Up
+1

Net-Worm.Win32.Mytob.y
1.33
17. Return
Ré-entrée

Net-Worm.Win32.Mytob.r
0.95
18. Return
Ré-entrée

Email-Worm.Win32.NetSky.x
0.86
19. Return
Ré-entrée

Net-Worm.Win32.Mytob.ar
0.81
20. Down
-5

Net-Worm.Win32.Mytob.x
0.76
Autres programmes malicieux 12.77

Mytob.c, l’un des vers les plus répandus en 2005, a non seulement réussi à prendre la tête du classement, mais également à capter jusqu’à 33% du trafic, ce qui est presque 4 fois supérieur à l’indice de Lovgate (8%), ver de courrier qui occupe la 2ème place.

LovGate.w, ver asiatique apparu en avril 2004, a battu son propre record en atteignant pour la 1ère fois la 2ème place du top 20. Il ne fait aucun doute que cette forte croissance repose sur les milliers d’ordinateurs infectés dans des pays d’Extrême Orient (Chine et Corée).

NetSky.t a progressé significativement depuis quelques mois en gagnant 15 places au classement, ce qui représente en soi un record absolu.

Mais, la progression la plus surprenante reste une fois de plus celle de Bagle, avec l’apparition d’une nouvelle variante .fj. Cette dernière a été envoyée en masse à des millions d’adresses email le 2 février 2006 et est devenue en quelques jours le ver le plus propagé. Pour l’heure, son activité est en baisse même si le risque d’infection reste soutenu. En effet, les auteurs ont modifié leurs habitudes et ne se limitent plus à la diffusion d’un composant Trojan de Bagle (trojan-proxy, trojan-downloader). Ils lancent désormais un ver de messagerie banal, doté d’une fonction de téléchargement de fichiers depuis une multitude de ressources Internet corrompues.

Après une hausse remarquée de 2 représentants de Mytob (a et x), qui ont gagné respectivement 7 et 5 places en janvier 2006, cette tendance s’est renversée en février 2006. Mytob.a perd en effet 1 place tandis que Mytob.x chute de 5 positions.

Enfin, de nombreux vers qui avaient déserté le classement ces derniers mois sont de retour : Mytob.v, Mytob.bt et NetSky.t., 3 Mytob, 1 LovGate et 1 NetSky.

A noter aussi le départ de Sober.y, l’un des vers les plus diffusés fin 2005, et de Trojan-Spy.HTML.Bayfraud.hn, attaque par phishing qui a tenu 2 mois dans le classement et avait même gagné la 11ème place.

L’ensemble des autres codes malicieux a pris une place relativement importante dans le trafic viral global d’Internet (12.77 %) ce qui témoigne de la diffusion massive de vers et programmes de Troie appartenant à d’autres familles.

Dans le top 20 des virus un nouveau programme malicieux est apparu : Bagle.fj

Sont montés dans le classement: Mytob.c, LovGate.w, NetSky.t, Mytob.q, Mytob.y

Ont baissé dans le classement: Zafi.d, NetSky.b, Mytob.u, NetSky.q, Mytob.t, Mytob.a, Zafi.b, NetSky.y, Mytob.x

Sont revenus dans le classement: Mytob.j, LovGate.ae, Mytob.r, NetSky.x, Mytob.ar

Top 20 des virus pour février 2006

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception