Infos

Top 20 des virus de courrier – décembre 2007

Rang Evolution Nom Détecté proactivement comme Pourcentage

1

Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.NetSky.q Trojan.generic 20,03
2 New!
Nouveau
Trojan-Downloader.Win32.Diehard.dc Hidden object 11,64
3 New!
Nouveau
Email-Worm.Win32.Warezov.xd (downloader) 9,42
4 New!
Nouveau
Trojan-Downloader.Win32.Diehard.db Hidden object 7,94
5 Down
-5

Email-Worm.Win32.Scano.gen Trojan.generic 7,42
6 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Bagle.gt Trojan.generic 7,41
7 New!
Nouveau
Trojan-Downloader.Win32.Diehard.dd Hidden object 6,15
8 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.NetSky.aa Trojan.generic 5,81
9 Down
-5
Trojan-Spy.HTML.Fraud.ay (downloader) 3,94
10 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Nyxem.e Trojan.generic 2,55
11 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.NetSky.d Trojan.generic 2,29
12 Return
Ré-entrée
Net-Worm.Win32.Mytob.bt Trojan.generic 1,88
13 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Mydoom.l Trojan.generic 1,69
14 New!
Nouveau
Email-Worm.Win32.Scano.bn Trojan.generic 1,62
15 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Bagle.gen Trojan.generic 1,59
16 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.NetSky.y Trojan.generic 1,47
17 Return
Ré-entrée
Email-Worm.Win32.Bagle.dx Trojan.generic 1,05
18 Down
-10
Email-Worm.Win32.LovGate.w Trojan.generic 0,70
19 Down
-14
Net-Worm.Win32.Mytob.c Trojan.generic 0,47
20 Down
-19
Net-Worm.Win32.Mytob.t Worm.P2P.generic 0,46
Autres programmes malicieux 4,47

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnets, spams, phishing…), présente le Top 20 Email, le classement mensuel basé sur l’activité des programmes malicieux reçus par email.

Tendances – Décembre 2007 :

  1. 5 nouveaux codes malicieux font leur entrée dans le Top 20 : Trojan-Downloader.Win32.Diehard.dc, Trojan-Downloader.Win32.Diehard.de, Trojan-Downloader.Win32.Diehard.dd, Email-Worm.Win32.Warezov.xd, Email-Worm.Win32.Scano.bn
  2. En baisse dans le classement : Email-Worm.Win32.Scano.gen, Trojan-Spy.HTML.Fraud.ay, Email-Worm.Win32.LovGate.w, Net-Worm.Win32.Mytob.c, Net-Worm.Win32.Mytob.t
  3. De retour dans le classement : Email-Worm.Win32.NetSky.q, Email-Worm.Win32.Bagle.gt, Email-Worm.Win32.NetSky.aa, Email-Worm.Win32.Nyxem.e, Email-Worm.Win32.NetSky.d, Net-Worm.Win32.Mytob.bt, Email-Worm.Win32.Mydoom.l Email-Worm.Win32.Bagle.gen, Email-Worm.Win32.NetSky.y, Email-Worm.Win32.Bagle.dx

Ce mois-ci, le vétéran NetSky.q prend la tête du classement, alors qu’il était absent des statistiques de Kaspersky Lab en novembre, avec un indice de progression incompréhensible de 20%, un taux presque épidémique.

Les 2ème, 4ème et 7ème places sont occupées par les représentants d’une même famille – Trojan-Downloader.Win32.Diehard. La variante .dc est apparue le 21 décembre, et certains jours elle occupait 80% du trafic total de courriels.

Cette tactique de diffusion massive de Trojans a notamment assuré l’envolée des vers de la famille Warezov l’année dernière, et qui continue toutefois aujourd’hui à persécuter les utilisateurs. En décembre, une énième de ses variantes – .xd – se hisse en 3ème position.

Ces 4 nouveautés auraient pu suffire à elles seules à changer considérablement nos statistiques. Or, elles ne sont pas les seules à avoir apporté des revirements. Dans la 1ère moitié du classement reviennent en force Bagle.gt, NetSky.aa, Nyxem.e, soit au total 8 nouveaux changements. Seuls Scano.gen et Fraud.ay sont des rescapés du classement de novembre, mais ils perdent néanmoins 5 places chacun.

Dans le reste du classement, on dénombre une nouveauté – Scano .bn – et 6 « revenants ».

En dépit des pronostics, les chevaux de Troie et les attaques de phishing assaillissent la tête du classement. Les vers traditionnels vont et viennent sporadiquement, mais continuent d’être aussi dangereux que par le passé.

Top 20 des virus de courrier – décembre 2007

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception