Infos

Vous attendez le cinquième iPhone ? Faites attention aux faux messages !

Les experts de Websense ont lancé un avertissement sur l’existence d’une diffusion de messages malveillants qui coïncide avec les premières livraisons de l’iPhone 5. A la mi-septembre, les solutions de sécurité de Websense avaient bloqué plus de 45 000 messages malveillants envoyés dans le cadre de la campagne actuelle de messages non sollicités.

Nombreuses sont les personnes désireuses de mettre la main sur l’appareil dont la sortie était l’événement de la saison : en moins de 24 heures, Apple avait vendu plus de 2 millions exemplaires du nouveau téléphone. Les premières livraisons étaient prévues pour le 21 septembre et les acheteurs ne se lassaient pas de vérifier leur courrier entrant, histoire de ne pas rater ce message important. Comme il fallait s’y attendre, les individus malintentionnés n’ont pas manqué d’exploiter cet événement dans leurs intérêts.

Selon les informations de Websense, les messages malveillants se présentent sous la forme d’un message d’UPS (United Parcel Service), la société de courrier utilisée par Apple. Ce message indique au destinataire que son colis est retenu au service des remises car l’adresse postale n’est pas correcte. Il est invité à imprimer la facture en pièce jointe et à venir retirer lui-même le colis.

La pièce jointe est en réalité une page HTML contenant un script masqué qui, après son exécution, télécharge un iframe malveillant qui capte l’attention de l’utilisateur en publiant un message d’attente. Le site Internet vers lequel le navigateur est redirigé se trouve dans la zone .ru et il héberge le kit de codes d’exploitation Blackhole. Cette cyberattaque vise à installer un cheval de Troie bancaire de la famille ZeuS. Les serveurs de commande du programme malveillant se trouvent en Inde et en Allemagne.

Source : Websense

Vous attendez le cinquième iPhone ? Faites attention aux faux messages !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception