Un cheval de Troie prit en flagrant délit d’espionnage

La semaine dernière, suite à une opération clandestine du nom de ‘Horse Race’, la police de Tel Aviv a procédé à l’arrestation de cadres dirigeants de sociétés leader en Israël. Huit hauts dirigeants et onze enquêteurs privés ont été interpellés. Ils sont soupconnés d’avoir insérer un cheval de Troie dans les ordinateurs de leurs concurrents afin d’accéder à des informations confidentielles.

On pense que les enquêteurs privés ont envoyé aux victimes un CD promotionnel porteur d’un Trojan. Ils ont également envoyé des emails avec des pièces jointes contenant des virus.

Les cadres de ces sociétés appartiennent à différents domaines : telecoms, eaux minérales et secteur automobile. Les entreprises victimes ont de ce fait perdu des appels offres et des clients suite à ce vol de données confidentielles. Roni Hindi, un des officiers de police, estime ce cas comme ‘l’un des plus gros scandales dans l’histoire de l’espionnage industriel en Israel’.

A l’heure actuelle, seulement les cadres moyens ont été arrêtés, néanmoins la police Israélienne pense que l’enquête va permettre de remonter aux PDG des entreprises concernées. Les avocats des accusés déclarent que leurs clients reconnaissent avoir sollicité le service d’enquêteurs pour collecter de l’information sur leurs concurrents, mais ne savaient pas que les moyens employés seraient illégaux. Néanmoins, le chef de la brigade des fraudes de Tel Aviv déclare ‘ Nous voulons bien croire que ces gens travaillaient conformément aux instructions venant de leurs supérieurs ; d’un autre coté il est difficile à croire que le PDG n’était pas au courant de ce que faisaient leurs subordonnés.’

L’operation Horse Race a été lancée en novembre 2004, suite à la plainte d’un romancier dont une partie du manuscrit sur lequel il était en train de travailler, avait été publiée sur le Net. Le cheval de Troie découvert dans son ordinateur a mené jusqu’à son ancien gendre, un programmeur basé à Londres. Avec l’aide d’Interpole, cet homme a été arrêté et va surement être jugé en Israel pour avoir vendu ce Trojan à des sociétés d’investigation privées.
Même si l’enquête est actuellement concentrée en Israël, les cadres supérieurs impliqués dans l’enquête pensent que ‘ des sociétés internationales bien connues ‘ ont pu tomber sous la coupe de ce Trojan.

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *