Spam Test

Spammeurs : prêts pour l’EURO 2016

Les grands tournois de football comme le Mondial ou l’EURO attirent toujours l’attention des spammeurs. Le coup d’envoi de l’EURO 2016 sera donné cet été en France et les équipes et les supporters ne sont pas les seuls à se préparer pour l’occasion. Les spécialistes des escroqueries en ligne ne sont pas en reste. Ces derniers diffusent de faux avis qui signalent aux destinataires qu’ils ont remporté un prix en rapport avec l’EURO 2016. Ces messages contiennent souvent des pièces jointes et utilisent des éléments graphiques en rapport avec le sujet : emblèmes officiels, logos de l’événement et des sponsors.

Spammeurs : prêts pour l'EURO 2016

Le contenu des pièces jointes est standard : le tirage au sort a été réalisé par une organisation mandatée, l’adresse du destinataire a été tirée au sort parmi un grand nombre d’adresses électroniques et pour recevoir le prix, il faut répondre au message et fournir les informations personnelles sollicitées. Nous avons observé des cas où la même pièce jointe est diffusée dans des messages dont le texte varie, même si le sujet en lui-même reste inchangé dans l’ensemble. De plus, les escrocs peuvent communiquer avec plusieurs adresses électroniques et les changer dans le corps du message et le texte de la pièce jointe.

Il y a également du spam publicitaire en différentes langues, par exemple un message en néerlandais qui propose d’acheter une médaille commémorative d’une valeur de 2 euros frappée spécialement à l’occasion de l’EURO 2016.

Spammeurs : prêts pour l'EURO 2016

On peut s’attendre à une augmentation du nombre de spams consacrés au football au fur et à mesure que l’événement s’approchera. Le spam qui introduit une arnaque est certainement le plus dangereux pour les utilisateurs : il est possible que les individus malintentionnés ne vont pas se limiter aux fausses loteries et qu’ils vont commencer à envoyer des messages relatifs à des tirages au sort de tickets pour le tournoi, comme cela avait été le cas à l’occasion du Mondial au Brésil. Le volume de spam ciblant les habitants de la France, qui organise l’EURO 2016, va peut-être augmenté également.

Spammeurs : prêts pour l’EURO 2016

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception