Sondage : SMS indésirables en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis

Selon les résultats de sondages réalisés à la demande de Cloudmark, deux tiers des britanniques et des américains qui envoient des SMS via leur appareil nomade ont reçu des SMS non sollicités au cours de cette année. Cependant, la majorité de ces utilisateurs ne sait pas comment éviter ces messages indésirables.

Ces sondages en ligne, commandités par Cloudmark, ont été réalisés à la fin du mois de septembre. Ils ont compté sur la participation de 1 164 britanniques à partir de 16 ans et de 2 475 citoyens américains de 18 ans et plus. 87 % des participants Britanniques et 72 % des Américains échangent régulièrement des messages par SMS. D’après les résultats de ces sondages, il semblerait que les Américains ne soient pas très méfiants vis-à-vis de ces messages non sollicités : 14 % ont reconnu qu’ils cliquaient sur les liens repris dans ces messages non sollicités, tandis que 9 % composaient le numéro fourni par l’expéditeur. Les jeunes âgés de 18 à 34 sont ceux qui prennent le plus de risque : leur pourcentage est 1,5 fois supérieur à la moyenne de l’échantillon.

31 % des Britanniques et 41 % des Américains répondent aux messages non sollicités en envoyant le texte STOP, ce qui ne fait que confirmer la validité de leur numéro et pousse les diffuseurs à envoyer encore plus de messages non sollicités. Une faible portion (10 % des Britanniques et 15 % des Américains) sait que dans ce genre de situation, il faut avertir l’opérateur en envoyant le SMS non sollicité au numéro 7726. Le service de l’association des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA), lancé sur la base de Cloudmark, permet aux prestataires de recevoir des rapports détaillés sur les SMS non sollicités, de bloquer les numéros des individus malintentionnés et de ralentir leur migration dans les services mobiles.

Pour faciliter la lecture, Cloudmark a présenté les résultats des sondages pour les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sous la forme d’un diagramme.

Source :

Source :

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *