Infos

Renforcement de la sécurité d’Android avec Google Play Protect

Le système d’exploitation pour appareils mobiles Android a bénéficié d’une sérieuse amélioration de sa sécurité mercredi suite à l’introduction de Google Play Protect. A l’occasion de Google I/O, la conférence annuelle des développeurs organisée par Google, la société a levé un coin du voile sur une mise à jour importante de sa plateforme de sécurité : ensemble de nouvelles fonctions, nouvelle image des fonctions existantes et améliorations de l’interface utilisateur sous une nouvelle couverture de sécurité baptisée Google Play Protect.

D’après les informations fournies par Google, les nouveautés de Google Play Protect permettent d’analyser manuellement des apps téléchargées antérieurement afin de confirmer qu’elles ne posent toujours aucune menace. Ceci devrait permettre de lutter contre les apps Android saines au moment du téléchargement, mais qui récupèrent des composants malveillants par la suite. La nouvelle solution s’intéresse également aux apps téléchargées depuis des magasins non officiels qui n’utilisent pas le dispositif d’analyse automatique Verify Apps de Google (partie intégrante du magasin d’applications Google Play) pour détecter les malwares.

Google n’a publié aucun détail technique relatif au nouveau service. D’après la société, le service va « être déployé au cours des prochaines semaines » sur tous les appareils Android qui exécutent l’app Google Play.

Dans la description du service publiée sur un blog, l’équipe de sécurité d’Android écrit : « Play Protect est intégré à chaque appareil doté de Google Play, se met à jour en permanence et agit automatiquement pour garantir la sécurité des données et de l’appareil sans votre intervention. »

D’après la description du service dans l’Aide, Play Protect « analyse votre appareil à intervalle régulier » et prévient les utilisateurs si une app a été supprimée parce qu’elle avait été considérée comme dangereuse.

Plusieurs fonctions de sécurité existantes pour Android ont changé d’image dans le cadre de Google Play Protect. Ainsi, le Gestionnaire d’appareils Android est devenu Localiser mon appareil. Localiser mon appareil introduit une nouvelle interface utilisateur pour le Gestionnaire d’appareils Android et introduit de nouvelles fonctions, dont la possibilité de verrouiller à distance un appareil perdu. Le Gestionnaire d’appareils Android avait été lancé en 2013 et ses critiques attiraient l’attention sur le fait qu’il n’offrait pas certaines des fonctions que l’on trouvait dans l’app Localiser mon iPhone d’Apple comme le Verrouillage d’activation. Cette fonction permet aux utilisateurs d’un iPhone de verrouiller un téléphone perdu sans effacer les données qu’il contient.

« Il est possible de localiser votre appareil en vous connectant à votre compte Google. Vous pouvez même l’appeler directement depuis votre navigateur. Verrouillez votre téléphone à distance ou affichez un message sur l’écran de verrouillage afin que la personne qui trouverait votre téléphone sache qui contacter. Si vous êtes persuadé que votre téléphone est bel et bien perdu, vous pouvez supprimer toutes vos données » d’après Google. Localiser mon appareil peut être téléchargé depuis Google Play.

Google affirme qu’il y a actuellement plus de deux milliards d’appareils Android actifs et que Play Protect va analyser et vérifier jusqu’à 50 milliards d’apps par jour.

Source : Threatpost

Renforcement de la sécurité d’Android avec Google Play Protect

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception