Infos

Peines de prison pour les auteurs d’attaques contre des terminaux de point de vente

Deux pirates, leaders d’une organisation criminelle roumaine, ont été condamnés aux Etats-Unis pour le vol de plus de 10 millions de dollars sur les comptes de citoyens américains suite à une attaque massive contre des caisses enregistreuses. L’organisateur de cette escroquerie a écopé d’une peine de 15 ans, tandis que son bras droit a été condamné à 7 ans d’emprisonnement.

D’après les informations du dossier, Adrian-Tiberiu Oprea, Iulian Dolan et Cezar Iulian Butu ont  conspiré pour voler l’argent des clients de magasins américains dotés de terminaux de point de vente. Les pirates recherchaient des périphériques  vulnérables compatibles avec RDP (protocole Bureau à distance) sur Internet et tentaient d’y accéder en devinant le mot de passe ou en l’obtenant par crack automatique. Une fois sur le terminal, ils installaient un enregistreur de frappes qui permettait de voler les informations accumulées sur le collecteur. Ces informations étaient transmises ensuite vers des serveurs à l’étranger. Les informations volées de la sorte étaient vendues ou elles intervenaient dans la production de fausses cartes bancaires utilisées à leur tour pour réaliser des achats dans des magasins européens.

En un peu moins de trois ans, cette organisation à réussi à compromettre plusieurs centaines de terminaux, dont 250 dans des restaurants de la chaîne Subway. Plus de 100 000 américains ont été victimes du vol de leurs données de carte bancaire ; le dommage total infligé par cette organisation criminelle s’estime à 17,5 millions de dollars, y compris les frais de dédommagement.

Fin 2011 dans l’Etat du New Hampshire, quatre membre de cette organisation criminelle ont été inculpés de conspiration, de fraude informatique, de fraude aux virements bancaires et de fraude aux périphériques d’accès. Les agents du Secret Service des Etats-Unis ont pu arrêter Dolan et Butu a leur entrée aux Etats-Unis. Oprea a été arrêté en Roumanie avant d’être extradé vers les Etats-Unis. Butu, qui était impliqué uniquement dans la vente des informations volées, a été condamné au début de cette année à une peine de 21 mois de prison pour sa participation à un vol organisé. Florin Radu, le quatrième membre de la bande, court toujours.

Source : http://www.justice.gov/opa/pr/2013/September/13-crm-987.html

Peines de prison pour les auteurs d’attaques contre des terminaux de point de vente

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception