Infos

Offensive du courrier indésirable ZeuS en Suisse

Les participants au projet Internet suisse Abuse.ch signalent l’existence d’une nouvelle série de messages malveillants diffusés via le réseau de zombies Cutwail. Cette campagne de diffusion vise à propager une version p2p de ZeuS connue sous le nom de Gameover.

D’après les indications des activistes, les messages malveillants sont envoyés principalement à des adresses en Suisse et dans de rares cas, à des adresses de messagerie associées à d’autres domaines de niveau supérieur (.net, .com, etc.) Le message non sollicité se présente sous la forme d’une notification relative à des erreurs que le destinataire aurait commises en remplissant sa déclaration d’impôts. L’expéditeur est présenté comme le service de sécurité sociale du canton d’Aargau mais d’après les experts, l’adresse de retour @ag.ch est un faux.

Le corps du message contient un lien sur lequel le destinataire est invité à cliquer afin de lire les instructions pour remplir la déclaration d’impôts. D’après Abuse.ch, la page à laquelle mène ce lien se trouve sur un site compromis qui imite la page officielle du site du canton d’Aargau. Quand le Javascript malveillant intégré au code html se déclenche, le visiteur devient la victime d’une attaque d’un groupe de codes d’exploitation téléchargés depuis un centre Blackhole en Corée du Sud. En cas de réussite de l’exploitation, ZeuS-Gameover est téléchargé sur l’ordinateur de l’utilisateur.

Il convient de signaler que le réseau de zombies Cutwail intervient souvent dans la propagation de différentes modifications de ZeuS. Et le mode d’infection dans ce cas n’a rien de neuf. Cependant, les individus malintentionnés ont commis une grossière erreur : le message non sollicité envoyé aux habitants du canton d’Aargau était rédigé en hollandais, une langue qui n’est pas utilisée en Suisse. Les destinataires du message comprennent uniquement le nom du service public indiqué en tant qu’expéditeur et son adresse postale qui sont écrits en allemand.

Source :

Offensive du courrier indésirable ZeuS en Suisse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception