Infos

Nouvelle prévision de Gartner: investissements dans la sécurité de l’information

D’après Gartner, le volume total des investissements dans les technologies de sécurité de l’information atteindra 75,4 milliards de dollars américains en 2105, soit une progression de 4,7 % par rapport à l’année antérieure. Ces chiffres sont un peu inférieurs aux prévisions car le segment principal de ce marché, à savoir les plateformes de protection des terminaux (EPP) et les applications grand public est déjà bien développé et la demande pour ces produits et services n’est plus aussi forte qu’avant.

« L’intérêt pour les technologies de protection découle de plus en plus souvent de la nécessité de sécuriser les éléments de l’activité économique numérique, dont les services dans le cloud, l’informatique mobile et l’Internet des objets » explique Elizabeth Kim, analyste de la société. « Il est également motivé par la complexité et l’efficacité des attaques APT ». D’après Elizabeth Kim, ce développement explique l’augmentation des dépenses sur de nouvelles solutions comme les outils de détection et de récupération, la collecte d’information et la sécurité dans le cloud, par exemple à l’aide du chiffrement.

D’après Gartner, les principaux moteurs de la croissance des investissements dans la sécurité de l’information sont à l’heure actuelle les initiatives publiques, l’élaboration de législations relatives aux technologies de l’information et les grands cas de fuites de données. L’introduction de nouvelles lois est un des moteurs les plus puissants dans des pays comme la Pologne, la République tchèque, la Hongrie, la Roumanie et l’Afrique du Sud. Les experts estiment que les meilleures perspectives pour les éditeurs sont à rechercher du côté des tests de la sécurité, de l’externalisation des technologies de l’information et de la gestion de l’authentification et de l’accès des utilisateurs.

Dans le cadre de la préparation de ces nouvelles prévisions, Gartner a tenu compte également des tendances suivantes:

  • augmentation des prix des solutions de sécurité de l’information qui a atteint jusqu’à 20 % en Europe; cours flottant du dollar américain;
  • réduction du rythme de croissance du segment de la prévention des pertes de données pour les entreprises; de 4 à 5 % jusque la fin de l’année 2019;
  • réduction des perspectives dans le segment de la protection des terminaux; d’ici la fin 2020, les analystes estiment que seuls quelques acteurs, moins de 5 % des éditeurs de solution de sécurité de réseau, remporteront des succès;
  • réduction de la demande de solutions de gestion unifiée des menaces pour la protection des réseaux; d’après les prévisions de Gartner, d’ici 2019 de telles solutions ne seront achetées que par moins de 5 % des grandes entreprises (plus de 500 employés).
  • nouvelle tendance d’intégration de technologies de détections de menaces 0jour dans les solutions de protection existantes; d’après les prévisions, d’ici 2018, 85 % des nouvelles affaires impliquant des bacs à sable porteront sur des solutions de pare-feu et d’extension des plateformes de protection du contenu.

Source: Gartner

Nouvelle prévision de Gartner: investissements dans la sécurité de l’information

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception