Infos

Nouvelle campagne de ZeuS avec Neutrino

Des chercheurs de la multinationale PricewaterhouseCoopers (PwC) ont découvert une nouvelle version du malware de type bancaire ZeuS, difficilement détectable, et propagée parmi les utilisateurs à l’aide du kit d’exploitation Neutrino.

D’après Stephen Ramage qui a décrit brièvement la découverte dans le blog de PwC, le fichier exécutable acez.exe est téléchargé sur l’ordinateur de la victime depuis le forum sells-store[.]com en cas de réussite de l’exploitation. L’analyse réalisée sur Malwr.com a indiqué que ce malware crée les mêmes exclusions mutuelles que ZeuS. Lors de l’essai technique, il s’est inscrit dans le secteur de lancement automatique, a récolté les informations d’identification sur la machine infectée et a tenté de désactiver des cookies avec des fonctions Windows que les analystes surveillaient à l’aide de Cuckoo Sandbox.

A la date du 8 juin, l’élément malveillant PE32, téléchargé dans le cadre de cette campagne Neutrino, n’est pas aisément détecté par les logiciels antivirus de la liste Virus Total. Stephen Ramage a déterminé que le domaine depuis lequel les éléments malveillants sont téléchargés a été créé le 1er juin. D’après les données de WhoIs, il appartiendrait à la société chinoise Wuxi Yilian LLC. Il n’a pas manqué de signaler que ce propriétaire est associé à une série de domaines utilisés dans des campagnes de spam et d’escroqueries.

Le serveur de commande que le Trojan bancaire contacte se trouve dans le domaine stat777-toolbarueries-google[.]com. Il s’agit ici aussi d’un domaine tout récent qui appartient à Wuxi Yilian LLC. Ce domaine
n’apparaît
toujours pas dans la célèbre base ZeuS Tracker, même s’il a été utilisé par le passé pour diffuser les mises à jour et consolider les données volées par ce malware. D’après Abuse.ch, qui exploite ZeuS Tracker, ce domaine de commande avait été mis hors ligne le 26 mai. Tout indique que son propriétaire a rétabli l’enregistrement après cette date. D’ailleurs, les données WhoIs citées dans le blog PwC le confirment parfaitement.

Stephen Ramage a publié les signatures simples de la nouvelle version de ZeuS et de son centre de commande pour les systèmes de détection d’attaque réseau Snort et Suricata.

Infos: à l’heure actuel, la base ZeuS Tracker comptabilise un total de 733 serveurs de commande, dont 287 actifs.

Source: PWC

Nouvelle campagne de ZeuS avec Neutrino

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception