Infos

Microsoft s’apprête à désactiver SSLv3 dans IE et tous les services en ligne

Microsoft s’apprête à suspendre la prise en charge du protocole SSLv3, dont la capacité de chiffrement est faible, dans Internet Explorer à moyen terme et dans les services en ligne de la société.

Cela fait longtemps que l’on parle de la sécurité et de l’utilité de SSLv3, et ce sujet a refait surface après que des chercheurs de Google ont publié les détails d’une nouvelle attaque POODLE qui permet à un individu malintentionné de déchiffrer des données protégées dans certaines conditions. Si l’individu malintentionné contrôle la connexion Internet de la cible et peut forcer la victime à exécuter un Javascript dans le navigateur, il peut déchiffrer le contenu de la session protégée par SSLv3. Pour ce faire, il doit amener la cible à utiliser une ancienne version du protocole, ce qui est possible en provoquant un échec de la connexion entre le serveur et le client. Le serveur tente alors de se connecter au client selon un autre protocole.

SSLv3 va bientôt fêter ses 15 ans et cela fait longtemps que les experts le considèrent comme une menace pour la sécurité. Ils ont conseillé à plusieurs reprises déjà aux opérateurs de sites d’utiliser des alternatives plus récentes telles que TLS 1.2. Mais il existe toujours une multitude de sites qui prennent en charge SSLv3 et le navigateur IE 6 n’accepte par défaut aucune protocole de transport sécurisé plus récent que SSLv3. Les représentants de Microsoft ont signalé que la société a l’intention de supprimer la possibilité pour IE de revenir à SSLv3 et de désactiver peu à peu l’utilisation par défaut de ce protocole.

« Nous sommes bien décidés à protéger nos clients et à offrir le meilleur chiffrement pour la protection de leur données. Pour atteindre cet objectif, nous œuvrons à la désactivation du retour à SSL 3.0 et au retrait de SSL 3.0 en tant que protocole par défaut dans IE et dans les services en ligne de Microsoft au cours des prochains moins » peut-on lire dans le blog de Tracey Pretorius de MSRC.

« Des millions d’utilisateurs et des milliers d’entreprises à travers le monde font confiance à nos produits et à nos services et bien que la quantité de systèmes qui reposent uniquement sur SSL 3.0 est très faible, nous comprenons que la désactivation du protocole pourrait avoir un certain effet, surtout pour les entreprises. C’est la raison pour laquelle nous avons adopté une démarche progressive pour résoudre le problème et que nous prévenons nos clients. »

Microsoft a également publié l’outil FixIt qui permet aux utilisateurs de désactiver la prise en charge de SSLv3 dans n’importe quelle version compatible d’IE.

Source: Threatpost

Microsoft s’apprête à désactiver SSLv3 dans IE et tous les services en ligne

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception