Infos

Les auteurs de ransomwares sont tombés un peu plus bas : Stampado et son nouveau concept

Les attaques de ransomwares sont devenues un fait courant et les chercheurs signalent tous les nouveaux exemplaires qu’ils rencontrent. Les autorités judiciaires et policières, les chercheurs en sécurité de l’information et les sociétés qui développent des solutions de protection luttent contre les cybercriminels. Ainsi, récemment, Kaspersky Lab a présenté les résultats engrangés par le projet d’aide aux victimes de ransomwares baptisé No More Ransom. Ce site Internet qui héberge plusieurs outils de déchiffrement et des recommandations pour faire face aux attaques de ransomware a aidé des milliers de personnes à récupérer leur fichier sans verser un centime. Mais les développeurs du malware Stampado, un ransomware bon marché disponible selon le modèle du « ransomware en tant que service » ont fait preuve d’un grand cynisme. Ils ont introduit la possibilité de chiffrer les fichiers deux fois et d’obtenir deux rançons.

En général, les ransomwares ajoutent une extension particulière aux fichiers, ce qui empêche automatiquement l’attaque par un autre ransomware. Toutefois, les créateurs de Stampado sont tombés encore plus bas que leurs confrères : leur ransomware chiffre les fichiers déjà chiffrés par un autre ransomware. Autrement dit, si la victime a déjà souffert des actions du ransomware, elle devra payer la rançon une deuxième fois en cas d’infection par Stampado. Parmi les fichiers chiffrés par Stampado, on retrouve par exemple, des fichiers modifiés par Cryptowall, Enigma, Cerber, TeslaCrypt, Locky. Au total, ce sont plus de 50 extensions. Bien qu’il existe déjà un outil de déchiffrement pour Stampado, la nouvelle version du malware illustre à merveille le fait que les fonctions des ransomwares s’adaptent en permanence afin de nuire le plus possible aux victimes.

Fonte: Bleepingcomputer

Les auteurs de ransomwares sont tombés un peu plus bas : Stampado et son nouveau concept

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception