Infos

Le centre de certification BlackCert est vulnérable à l’attaque POODLE

D’après un communiqué de The Register, Qualys SSL Labs a signalé que le site du centre de certification BlackCert, créé par John McAfee, le millionnaire excentrique de la sécurité de l’information, est vulnérable à la célèbre attaque POODLE qui repose sur le fait que le serveur doit refuser le protocole vieillissant et dépassé SSLv3.

Le centre de certification BlackCert a l’intention de proposer des certificats SSL à utilisation illimitée à des prix plancher, ce qui devrait vraisemblablement saper la concurrence dans le secteur. Les paquets de certificats incluent l’utilisation illimitée du serveur, une protection à hauteur d’un million de dollars et le chiffrement 2048 bits. Le logo de la connexion sécurisée sera affiché sur les sites des clients.

Un service de niveau supérieur permettra de vérifier l’authenticité des noms enregistrés grâce à des informations tierces, le nom de l’entité de contrôle et le numéro de téléphone.

Malheureusement, il sera difficile de faire confiance au nouveau centre de certification car le site de la société est vulnérable à l’attaque POODLE, qui n’est pourtant pas récente.

D’après un communiqué de SiliconAngle, la société développe une « technologie exclusive » afin de rendre les « certificats personnels » accessibles aux périphériques de l’Internet des objets.

Source: The Register

Le centre de certification BlackCert est vulnérable à l’attaque POODLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception