La NSF octroie 15 millions de dollars américains pour le développement d’une nouvelle architecture Internet sûre

La National Science Foundation (NSF) va octroyer des bourses pour un montant de 15 millions de dollars américains afin de soutenir le développement, le déploiement et les tests d’architectures Internet de demain qui amélioreront la sécurité, répondront aux nouveaux défis du service et augmenteront la montée en puissance.

En 2010, la Direction de la NSF pour la science et l’ingénierie de l’informatique et des informations a lancé le prix Future Internet Architecture (FIA). Le FIA comprenait quatre programmes qui proposait chacun des bourses de 8 millions de dollars maximum sur trois ans à des chercheurs de différentes institutions qui étudiaient la manière de développer un Internet plus fiable et plus solide.

Si cette première phase de financement était une espèce de planification, cette deuxième phase est la phase d’action.

Dans un communiqué de presse, la NSF déclarait : »L’objectif de ces nouveaux prix est d’amener les efforts du FIA de la phase de design aux déploiements pilotés qui évaluent le comportement des conceptions à grande échelle et dans des environnements exigeants et réalistes. Des villes, des associations sans but lucratif, des institutions académiques et des partenaires industriels à travers le pays vont coopérer avec les chercheurs afin de tester les nouvelles conceptions. »

Il s’agit d’explorer de nouveaux protocoles de communication, des mécanismes et des applications qui vont au-delà des composants réseau actuels. Les chercheurs doivent partir à la découverte de nouvelles conceptions de réseau innovantes sans perdre de vue la sécurité et la fiabilité d’Internet.

Keith Marzullo, directeur de la division Informatique et systèmes réseau de la NSF, explique : « L’objectif du FIA-NP est de venir en aide à la recherche qui développe les grands succès des projets FIA à ce jour. Pour être plus précis, nous voulons faire passer les conceptions FIA existantes de l’état de prototype à des architectures plus sophistiquées testées et évaluées à l’aide de prototypes complexes dans un ou plusieurs environnements pertinents ».

Les 15 millions de dollars viendront en aide à trois groupes de travail distincts. le projet “Evaluation et évolution de l’architecture Internet eXpressive pilotées par le déploiement », mené par des chercheurs de la Carnegie Mellon University, avec des partenaires de l’Université de Wisconsin-Madison, Duke University et l’Université de Boston ; le projet “Named Data Networking Next Phase” (NDN-NP), mené par des chercheurs de l’Université d’Illinois à Urbana-Champaign, l’Université de Californie, San Diego, l’Université de Washington, l’Université de Michigan, l’Université de l’Etat du Colorado, l’Université de Memphis et l’Université d’Arizona ; le “Next-Phase MobilityFirst Project – De la conception de l’architecture et du protocole aux services avancés et aux déploiements d’essai” (MobilityFirst-NP), mené par l’Université Rutgers avec des partenaires de l’Université de Wisconsin-Madison, du Massachusetts Institute of Technology, de l’Université du Michigan, de l’Université de Nebraska-Lincoln, de l’Universtié de Massachusetts-Amherst and Duke University.

Chacun de ces projets, développés dans le cadre de la première phase de financement de la NSF, possède une version prototype qui a été testée de manière limitée. Les chercheurs vont pouvoir maintenant tester ces prototypes dans des conditions réelles.

La NSF affirme que l’architecture XIA sera testée dans deux environnements réseau : un déploiement réseau véhiculaire dans la ville de Pittsburgh et un environnement de diffusion vidéo à grande échelle. Le projet NDN sera exécuté en partenariat avec Open mHealh, un organisation médicale à but non lucratif tournée vers les patients, et avec UCLA Facilities Management, les exploitants d’environnement de contrôle industriel à grande échelle. Les chercheurs vont tester MobilityFirst dans le cadre de trois essais : Un essai de services de données mobiles avec 5Nines, un FAI spécialisé dans les connexions sans fil de Madison (Wisconsin). Un essai dans un réseau de production et de diffusion de contenu avec WHYY à Philadelphie. Un système de notification d’urgences météo sensibles au contexte dans la région de Dallas-Forth Worth.

La NSF explique : « Nous ne nous attendons pas à ce qu’une de ces architectures remplace l’Internet dans son ensemble. Ces preuves de concept doivent plutôt montrer une voie pour aller au-delà de l’architecture d’aujourd’hui qui réponde aux défis actuels et émergents, avec des composants et des aspects adoptés par le secteur économique ou le gouvernement. »

Threatpost

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *