Incursion des programmes malveillants dans les canaux de messagerie instantanée

Les experts de Fortinet ont détecté un nouveau ver de messagerie instantanée qui se propage via Skype et MSN Messenger.

Après avoir infecté l’ordinateur, ce programme malveillant, baptisé W32/Rodpicom.A, recherche la présence de ces clients de messagerie instantanée sur l’ordinateur et attend patiemment leur ouverture afin de pouvoir envoyer à tous les membres de la liste de contacts un message du type « lol is this your new profile pic ? » (« lol, c’est ta nouvelle photo de profil ?) contenant un lien malveillant. Rodpicom identifie également la version linguistique de Windows à l’aide du code du pays et applique le modèle correspondant afin que les destinataires ne doutent pas de l’identité de l’expéditeur.

D’après les experts de Fortinet, le nouveau ver est doté d’un arsenal important de mesures de protection. Il intègre une technologie de gestion des exceptions avec génération d’erreurs, ce qui permet à Rodpicom d’éviter l’analyse et rend la détection plus complexe. Le programme malveillant peut également se protéger contre les émulateurs antivirus et il utilise un algorithme de chiffrement pour l’obfuscation du code. Toutes les fonctions API sont traduites en nombres binaires, ce qui complique le déchiffrement.

Si le destinataire clique sur le lien malveillant dans le message diffusé via Skype ou MSN depuis un ordinateur infecté, il télécharge un autre ver de messagerie instantanée baptisé Dorkbot. Ce programme malveillant possède une porte dérobée qui permet d’établir une connexion à un centre de commande, voler des mots de passe, diffuser des messages non sollicités, charger des programmes malveillants, dont des nouvelles versions de Rodpicom, et remplir une multitude d’autres fonctions intégrées dans les différents modules du bot.

Sources :

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *