Infos

Courrier indésirable en septembre 2009

Particularités du mois

  • La part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a augmenté de 1.2% par rapport à août pour atteindre 86,3%.
  • Les liens vers des sites d’hameçonnage figuraient dans 0,84% de l’ensemble des messages électroniques, soit une baisse de 0,25%.
  • 1,22% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants ce qui représente une augmentation de 1,17%.
  • Les spammeurs continuent d’utiliser les tableaux htlm pour contourner les filtres anti-spam.

Part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie

La part de spam dans le trafic total de courrier au mois de septembre 2009 s’élève à 86.3%. L’indice le plus faible a été enregistré le 18 septembre avec 83,3%. L’indice le plus élevé a été enregistré le 27 avec 91.3%. Au cours du mois de septembre, la moyenne de spams envoyés n’est pas descendue à moins de 83%, ce qui constitue une « première ».


Part du courrier indésirable dans l’internet au mois de septembre 2009

1.22% des messages non sollicités étaient porteurs de fichiers malicieux, en augmentation par rapport aux mois précédents (+1,17% par rapport à août).

Applications malveillantes dans le spam

Hameçonnage

0.84% liens vers des sites de phishing ont été identifiés dans les spams, ce qui représente une baisse de 0.25% par rapport à août. PayPal est une fois de plus l’organisation qui a subi le plus d’attaques avec une multiplication par deux des attaques (+18.68%). Le site eBay enregistre le même indice qu’en août et se trouve en troisième position. En deuxième position se trouve l’agence gouvernementale américaine chargée de collecter les impôts – IRS, puisque elle a subi 11.08% du total des attaques effectuées en septembre. Toutefois, il ne s’agissait pas d’attaques de phishing au sens propre. A l’aide de faux messages soit disant en provenance d’IRS, les cybercriminels diffusaient Zbot (Trojan-Spy.Win32.Zbot). La banque Chase, première du classement en août, se trouve en 11ème position en septembre. Elle a subi 2% des attaques en septembre ce qui équivaut à 28% de moins qu’en aout.

Pays d’origine du courrier indésirable

Sujet des messages non sollicités

Le sujet le plus populaire en France est celui des médicaments, des biens et des services pour la santé.

Les spams dédiés au viagra ont fait l’objet d’une nouvelle tactique de diffusion en septembre. Des newsletters d’informations sur la santé contrefaites afin de proposer à l’achat des médicaments pour la virilité masculine.

Le spam original du mois

Les internautes occidentaux se sont vus proposer de mettre fin à leurs problèmes financiers provoqués par la crise à l’aide de mont-de-piété en ligne.


Le message suggère de vendre ses bijoux en or sur un site web. Or, les liens du message renvoient vers un message inattendu:

Trucs et astuces des diffuseurs de courrier indésirable

En septembre, en plus des sujets évoqués plus haut, les spammeurs ont déployé une autre astuce efficace pour contourner les filtres, mais inopérante en matière de promotion de biens ou services. Bien que le texte soit en français, les en-têtes étaient en russe. Les destinataires ont reçu le message suivant :

Conclusion

En septembre, la tendance la plus marquée est celle d’une croissance appuyée des messages porteurs d’applications malicieuses. Les méthodes d’ingénierie sociale, déployées pour une diffusion plus large, la contrefaçon de messages de notifications légales de sociétés importantes, ou de boutiques en ligne ne peuvent être qualifiées de nouvelles astuces, néanmoins leur efficacité ne décroît pas.

Courrier indésirable en septembre 2009

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception