Infos

Courrier indésirable en mars 2010

Particularités du mois

  • Par rapport au mois de février, la part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a diminué de 3,2% pour atteindre 82,9%.
  • Les liens vers des sites d’hameçonnage figuraient dans 0,03% de l’ensemble des messages électroniques, soit une réduction de 0,84% par rapport à février.
  • 0,5% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, un recul de 0,68% par rapport au mois dernier.
  • Pour déjouer les filtres antispam, les cybercriminels continuent à utiliser des images changeantes et des cellules en couleur dans des tableaux HTML.

Part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie

La part des messages non sollicités a représenté en moyenne près de 82,9% du volume du courrier au mois de mars 2010. L’indice le plus faible pour le mois a été enregistré le 5 mars (78%) tandis que la plus grande quantité de courrier indésirable (90,1%) a été envoyée le 20 mars.


Part du courrier indésirable en mars 2010

Pays, source du courrier indésirable

Hameçonnage

Les liens vers des sites d’hameçonnage figuraient dans 0,03% de l’ensemble des messages électroniques, soit une réduction de 0,84% par rapport à février.

Les entreprises les plus souvent victimes d’hameçonnage au mois de mars ont été PayPal (45,4 %, -8,6 %) et eBay (15,4 %, +1,4 %). Comme le mois dernier, avec toutefois une permutation, la troisième et la quatrième position reviennent à Facebook (7,7%, +1,6%) et HSBC (7,5%, -0,2%).

Applications malveillantes dans le courrier

0,5% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, en recul de 0,68% par rapport au mois dernier.

Applications malveillantes contenues dans le courrier au mois de mars 2010

Sujets du courrier indésirable

La publicité pour les médicaments, classée dans notre rubrique « Médicaments, marchandises/services pour la santé » est le type de courrier indésirable le plus répandu en Occident. Le mois de mars n’aura pas été une exception : dans le classement du courrier indésirable de cette catégorie, les diffusions ont représenté en moyennes 35 % de l’ensemble du courrier indésirable et ont même atteint plus de 40 % au cours de la troisième semaine du mois de mars.

C’est devenu désormais une tradition, les spammeurs qui diffusent les publicités pour le viagra ont décoré leurs modèles de site en s’inspirant des fêtes de Pâques :

Méthodes et astuces des diffuseurs de courrier indésirable

En mars, les diffuseurs de courrier indésirable se sont rappelés d’anciennes méthodes qui ont fait leur preuve : il s’agit des images changeantes et des cellules de tableau HTML coloriées dans un ordre déterminé.

L’astuce des images changeantes était utilisée par les diffuseurs de courrier indésirable pour la publicité du viagra :

Conclusion

Le pourcentage de messages d’hameçonnage dans le courrier au mois de mars a sensiblement diminué, et on ne peut que s’en réjouir. Le nombre de programmes malveillants dans le courrier a retrouvé son niveau du mois de janvier. Le nombre de messages appartenant à la catégorie « escroquerie informatique » a un peu diminué. On observe ainsi une certaine tendance à la réduction de la composante criminelle du courrier indésirable.

Pour déjouer les filtres antispam, aucune astuce n’a été développée. Les anciennes méthodes largement éprouvées restent les préférées des spammeurs. Il est fort probable que la situation n’évolue pas.

Courrier indésirable en mars 2010

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception