Infos

Courrier indésirable en février 2012

Le mois de février en chiffres

  • Par rapport au mois de janvier, la part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a diminué de 2,3% pour atteindre en moyenne 78,5%.
  • Par rapport au mois de janvier, la part de messages de phishing dans le trafic de messagerie n’a pas changé et représente 0,02%.
  • Au mois de février, 2,8% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, soit 1,5% de moins que le mois passé.

Principaux sujets du courrier indésirable

Courrier indésirable de fête

Dans le rapport du mois de janvier, nous évoquions le courrier indésirable consacré à la Saint-Valentin qui avait fait son apparition dans le trafic de messagerie. Notre blog avait également abordé ces diffusions de messages non sollicités. Le courrier indésirable de Saint-Valentin a atteint son volume maximal le 12 février : 0,2 % des messages non sollicités envoyés ce jour-là faisait référence à la journée des amoureux.

Des messages proposant des cadeaux et des décorations pour Pâques ont été détectés dans le courrier indésirable anglophone.

Il est intéressant de noter également la présence dans le courrier indésirable anglophone de messages exploitant la thématique de la Journée internationale de la Femme (8 mars), une fête qui n’est pas célébrée d’habitude dans les pays anglophones.

Courrier indésirable politique

Le mois de février aura été marqué par un volume important de diffusion de messages à caractère politique dans l’Internet russophone, ce qui n’est pas étonnant vu la campagne électorale qui battait son plein à travers toute la Russie et la proximité des élections présidentielles.

On retrouve également des diffusions de messages non sollicités à caractère politique dans le courrier indésirable anglophone en raison des prochaines élections présidentielles aux Etats-Unis.

Survol statistique

Pays, source du courrier indésirable

Pièces jointes malveillantes dans le courrier

Au mois de février, 2,8% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, soit 1,5% de moins que le mois passé.

Répartition des déclenchements de l’Antivirus Courrier par pays

TOP 10 des programmes malveillants diffusés par courrier

Phishing

Sujets du courrier indésirable

Conclusion

La réduction de la part de messages non sollicités avec des pièces jointes malveillantes n’est qu’un phénomène temporaire, selon toute vraisemblance. Il est peu probable que les diffuseurs de courrier indésirable arrêtent de participer aux partenariats de diffusion de code malveillant, surtout quand la part de courrier indésirable commandité dans les pays développés diminue sous les effets de la crise économique.

Il faut signaler que les programmes malveillants dans le courrier indésirables ne sont pas diffusés seulement sous la forme de pièces jointes, mais également sous la forme de liens malveillants. Ainsi, la réduction de la part de pièces jointes malveillantes observées dans le courrier ne signifie pas toujours la réduction des la part de diffusions malveillantes en tant que telles.

Courrier indésirable en février 2012

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception