Infos

Compte Gmail rendu vulnérable par un réfrigérateur Samsung intelligent

Comme nous l’apprend The Register, les participants à la conférence DEF CON ont eu droit à la démonstration d’un code d’exploitation pour une vulnérabilité présente dans un modèle de réfrigérateur Samsung RF28HMELBSR. Des chercheurs de la société Pen Test Partners ont découvert que ce réfrigérateur qui utilise une connexion SSL ne vérifie pas les certificats SSL, ce qui permet d’organiser une attaque de type « homme au milieu ».

Le réfrigérateur télécharge les informations depuis un calendrier Google et les affiche sur son écran. L’existence de cette vulnérabilité signifie qu’un pirate qui parviendrait à s’introduire dans le réseau auquel le réfrigérateur est connecté, pourrait théoriquement voler les données des comptes Google enregistrées dans ce réfrigérateur.

« Le réfrigérateur connecté affiche à l’écran les informations qu’il récupère sur un calendrier Gmail » explique Ken Munro, chercheur en sécurité chez Pen Test Partners. « Tout indique que le processus est identique à celui adopté par n’importe quel appareil avec un calendrier Gmail. L’utilisateur identifié/le propriétaire du calendrier introduit des modifications et celles-ci peuvent être consultées sur n’importe quel appareil utilisé pour afficher le calendrier.

Bien que la connexion s’opère via le protocole SSL, le réfrigérateur ne vérifie pas l’authenticité du certificat. Par conséquent, un pirate qui parviendrait à se connecter au réseau du réfrigérateur (par exemple, via une annulation de l’authentification et la création d’un faux point d’accès Wi-Fi) se retrouverait dans une position « d’homme du milieu » dans le canal de transfert des données du client du calendrier et pourrait voler les données d’identification Google ».

Source: The Register

Compte Gmail rendu vulnérable par un réfrigérateur Samsung intelligent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception