Infos

Cisco propose de protéger l’Internet des objets

Dans la mesure où tous les nouveaux gadgets et appareils électroniques (électroménagers, ordinateurs embarqués dans les voitures et dispositifs médicaux) peuvent être connectés à Internet, le nombre de vecteurs potentiels pour des cyberattaques a considérablement augmenté et cette situation peut susciter que des préoccupations. Vu l’évolution constante de « l’Internet des objets », nom collectif donné à ces appareils intelligents, Cisco System a décidé de lancer un concours pour trouver la meilleure solution de protection dans ce domaine tant que le problème n’a pas pris trop d’ampleur.

Le prix Cisco Security Grand Challenge est doté de 300 000 dollars américains. Ce concours est ouvert aux membres de la communauté internationale de la sécurité qui sont disposés à travailler sur la création de solutions pratiques et universelles pour garantir la protection de l’Internet des objets. D’après les conditions du concours, ces solutions devront obligatoirement présenter une protection antivirus, une gestion fiable des mots de passe et garantir la confidentialité.

D’après Chris Young, premier vice-directeur du service de sécurité des informations de Cisco, ce concours désignera un maximum de 6 vainqueurs et chacun d’entre eux recevra entre 50 et 75 000 dollars américains. La date limite d’envoi des propositions a été fixée au 17 juillet. Les noms des vainqueurs seront dévoilés lors du deuxième forum annuel sur l’Internet des objets organisé par Cisco (Internet of Things World Forum) et qui aura lieu à Barcelone en automne.

Les propositions soumises dans le cadre du concours Cisco Security Grand Challenge seront évaluées selon les critères suivants :

  • faisabilité technique, évolutivité, performances et simplicité d’utilisation ;
  • possibilité d’utilisation dans différents segments de l’Internet des objets (industrie, transport en commun, santé, pétrole et gaz, réseaux électriques intelligents, etc.) ;
  • niveau technique/point de vue de la démarche ;
  • professionnalisme de l’auteur, expérience dans la création de solutions viables et efficaces.

Chris Young a déclaré : « Dans la mesure où notre environnement sur le réseau s’élargit et s’enrichit, le besoin de nouveaux modèles de sécurité est de plus en plus actuel. »

Au cours de ces quelques dernières années, le caractère inadapté de la protection des véhicules ou de dispositifs médicaux intelligents est devenue une évidence. L’année dernière, les chercheurs Chris Valasek et Charlie Miller ont clairement démontré comment s’introduire dans le système de quelques Ford et Toyota et prendre les commandes à distance de la direction, du système de freinage et d’autres fonctions pendant la conduite du véhicule. De son côté, la FDA (agence américaine de pharmacovigilance) a invité les fabricants de dispositifs médicaux à être plus attentif aux questions de sécurité et elle a formulé toute une série de propositions visant à améliorer la sécurité des dispositifs vulnérables comme les doseurs d’insuline, les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs.

http://threatpost.com/cisco-challenging-programmers-to-secure-the-internet-of-things/104587

Cisco propose de protéger l’Internet des objets

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception