Tyupkin a un cousin chez la Perfide Albion

La semaine dernière, la police londonienne a réalisé des interpellations et des perquisitions dans le cadre d’une enquête sur le vol de l’équivalent de près de 2,6 millions de dollars via des distributeurs automatiques de billet (DAB) dans diverses villes anglaises. D’après le dossier, les individus malintentionnés ont utilisé un disque amovible pour infecter les DAB installés dans des lieux publics, puis ils sont revenus sur les lieux du crime les week-ends pour saisir le mot de passe, retirer de l’argent et supprimer le malware du système. Les données des cartes des autres utilisateurs n’ont pas souffert.

Le porte-parole de la police métropolitaine de Londres a confirmé ces informations à SCMagazineUK.com: « Cette bande obtient un accès physique au DAB, connecte le disque amovible et installe le malware, puis retirent le disque. D’après nos informations, c’est la première fois que ce type de programme malveillant est observé sur le territoire du Royaume-Uni ». Il a également indiqué que la police ne dispose pas de données sur les systèmes d’exploitation utilisés dans les DAB compromis ; il s’agit certainement de versions dépassées qui n’ont jamais été améliorées, ou alors très rarement.

Les trois individus interpellés appartiendraient à la même structure criminelle d’Europe de l’Est (une des sources locales précise qu’il s’agirait d’une bande roumaine.) L’enquête a déterminé qu’au cours des jours fériés du mois de mai, les individus malintentionné ont réussi à vider plus de 50 DAB situés sur le territoire de plusieurs comtés ; tous ces vols ont été réalisés selon le même scénario.

Une instruction est en cours pour vol suite à une infection. Un des individus interpellés est en garde à vue et les deux autres ont été libérés sous caution. Tous sont accusés de complot, d’escroquerie et de blanchiment d’argent.

Pour rappel, il ne s’agit pas du premier cas d’utilisation d’un malware spécialisé pour retirer de l’argent dans des DAB. Au début du mois d’octobre, Kaspersky Lab avait publié une analyse de Backdoor.MSIL.Tyupkin qui visait un fabricant en particulier. Ce malware, capable d’attaquer directement les institutions financières, avait été découvert en Europe de l’Est et dans quelques autres pays.

Source: City of London Police

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *