Infos

Salades de fruits sur Instagram

Une campagne de diffusion massive de messages non sollicités a été enregistrée sur le service Instagram, qui appartient désormais au réseau social Facebook. Les auteurs de cette campagne promeuvent à tout-va un régime magique à base de fruits en publiant les photos de circonstance et les liens sur les profils des utilisateurs.

Le lien court utilisé par les auteurs de la diffusion, créé sur Bit.ly, mène à une ressource dont le style évoque celui du site d'informations de la BBC. D'après les informations disponibles, le site ne contient que des publicités. Aucun contenu indésirable ne semble y être hébergé. Il n'est pas impossible que le visiteur soit amené à fournir des données personnelles et des données d'identification bancaire en échange des informations sur le régime. Ces données confidentielles pourront être exploitées par la suite dans le cadre d'escroquerie.

L'ampleur de cette campagne de diffusion de messages non sollicités est significative pour ce service en ligne qui compte plus de 130 millions d'utilisateurs. D'après les statistiques de Bit.ly, le lien non sollicité a déjà fait l'objet de plus de 35 000 visites. Le service d'URL courtes a adopté des mesures exceptionnelles pour limiter le nombre de visites : à chaque tentative d'accès au site, le visiteur reçoit un message évoquant le risque potentiel.

Suite à la campagne de diffusion, Facebook a diffusé un bref communiqué qui affirme que cet incident ne concerne qu'un pourcentage réduit des utilisateurs du site. Le service de sécurité du réseau social a déjà supprimé les publications incriminées. Les victimes ont été prévenues et les mots de passe ont été modifiés. Les détails de cette attaque flagrante sont inconnus, tout comme le nombre exact de comptes impliqués.

PC Mag

Salades de fruits sur Instagram

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception