Infos

Microsoft s’attaque au phishing en Europe

Microsoft Europe ne fait pas les choses à moitié. La firme de Redmond a annoncé son intention de lancer pas moins de 100 actions en justice à travers l’Europe, l’Afrique, et le Moyen Orient pour combattre la menace grandissante du phishing. Une action du même type s’est déroulée aux Etats-Unis avec 117 poursuites au printemps dernier. Ces poursuites sont basées sur une étroite collaboration entre Microsoft, les forces de police nationales et Interpol.

Cette nouvelle campagne doit permettre de combattre le phishing à une échelle internationale. Neill Holloway, president de Microsoft Europe, Middle East and Africa souligne : « Si vous êtes un phisher basé en France et que vous hébergez votre site aux Etats-unis, les différences de languages et de systèmes juridiques ne suffiront pas à vous couvrir. »

Le problème est que le phishing atteint des sommets ces derniers temps avec des victimes toujours plus nombreuses. Un rapport récent du
Anti-Phishing Working Group estimait à 7 197 le nombre de sites clones de phishing enregistrés en décembre 2005, un chiffre record comparé aux mois
précédents. Plus alarmant encore est le fait que les phishers s’organisent désormais en gangs dont les membres sont localisés de par le monde.

Les phishers développent des trésors d’imagination et de technologies pour prolonger la vie de leurs sites factices, aussi des efforts conjoints
sont nécessaires pour combattre ce fléau. Microsoft a déjà contribué à mettre hors d’état de nuire 4 744 sites de phishing à travers le monde et a lancé 117
poursuites aux Etats-Unis.

Microsoft s’attaque au phishing en Europe

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception