Infos

Les Britanniques face à la cybercriminalité

Selon les résultats d’un sondage réalisé en Grande-Bretagne à l’initiative de l’organisme public GetSafeOnline, plus de la moitié des Britanniques ont été victimes de cybercriminels. Les pertes moyennes individuelles s’élevaient à 247 livres sterling (près de 307 euros).

Plus de 3 000 utilisateurs ont répondu aux questions. 17 % des participants qui avaient été victimes d’une cyber-attaque ont affirmé qu’ils avaient été trop gênés pour signaler cet événement à une personne quelconque. 29 % des victimes n’étaient pas en mesure d’évaluer leur comportement sur Internet du point de vue de la sécurité. 19 % ont perdu de l’argent suite à l’incident, 40 % ont dû changer de mot de passe et 15 % ont dû changer de carte de banque.

Le plus souvent, les Britanniques sont confrontés aux virus (20 % des participants), au détournement de leur boîte aux lettres (18%), au détournement de leur profil sur un réseau social (12 %), à la non livraison d’un article acheté via Internet (12 %) et aux escroqueries en ligne impliquant les cartes de crédit (9 %).

Les résultats du sondage montrent également que les victimes britanniques de la cybercriminalité n’aiment pas tirer les leçons de leurs mésaventures. 65 % des utilisateurs d’ordinateur portable, victimes d’une cyber-attaque et 75 % des utilisateurs de smartphone n’ont tiré aucune conclusion et continuent d’utiliser leurs périphériques de la même manière qu’avant.

Source :

Les Britanniques face à la cybercriminalité

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception