Courrier indésirable en mars 2011

Mars en chiffres

  • Par rapport au mois de février, la part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a diminué de 0,9% pour atteindre en moyenne 79,6%.
  • Par rapport au mois de février, la part de messages de phishing dans le trafic de messagerie a reculé de 0,01 % et représente 0,02%.
  • Au mois de mars, 3,23% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, soit 0,05% de plus que le mois passé.

Survol des principaux événements du mois

Beaucoup d’agitation autour de Rustock

Au milieu du mois de mars, nous avons appris la désactivation de l’important réseau de zombies de courrier indésirable Rustock suite aux efforts conjoints de Microsoft et des autorités judiciaires des États-Unis.

Cela faisait près de cinq ans que Rustock existait (depuis 2006) et, selon diverses estimations, il était responsable de 30 à 40 % de l’ensemble du courrier indésirable. La mise hors service du réseau de zombies fut annoncée le 17 mars. L’opération en elle-même s’était déroulée un jour plus tôt, le 16.

Les experts de Kaspersky Lab ont remarqué une certaine réduction du courrier indésirable du 17 au 21 mars. Au cours de cette période, le pourcentage de courrier indésirable dans le trafic de messagerie a diminué de 3 % par rapport à la moyenne de la première quinzaine du mois de mars. S’agissant des messages non sollicités, leur nombre a reculé d’environ 15 %.

Toutefois, dès le 22 mars, le volume du trafic de courrier indésirable était à nouveau en hausse. Il semblerait que malgré la dimension impressionnante et la puissance du réseau de zombies mis hors service, l’expérience acquise à la fin de l’année 2010 a permis aux diffuseurs de courrier indésirable et aux propriétaires de réseaux de zombie de très vite répartir leur puissance. Néanmoins, les actions des autorités judiciaires dans le cadre de la lutte contre le courrier indésirable continuent à donner des résultats et à réjouir tous ceux qui tentent de résoudre cette problématique.

Événements mondiaux et courrier indésirable

La tragédie japonaise n’a pas laissé les diffuseurs de courrier indésirables indifférents

Le séisme dévastateur, le tsunami et la catastrophe dans la centrale nucléaire qui s’en est suivi ont capté l’attention du monde entier. Les citoyens de nombreux pays ont essayé de venir en aide aux Japonais à l’aide des moyens qui étaient à leur portée, qu’il s’agisse de denrées non périssables, de médicaments, d’articles de première nécessité ou de dons à diverses organisations humanitaires. Une multitude de sites présentant des informations sur la manière de transférer des fonds aux victimes ont fait leur apparition.

Bien entendu, les diffuseurs de courrier indésirable ont tout de suite tenté d’adopter la thématique des initiatives humanitaires. Des messages d’escroquerie invitant le destinataire à verser de l’argent sur le prétendu compte de la Croix Rouge ou d’autres organisations humanitaires ont tout de suite fait leur apparition.

Survol statistique

Part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie

Par rapport au mois de février, la part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a diminué de 0,9% pour atteindre en moyenne 79,6%.


Part du courrier indésirable dans le courrier en mars 2011

Le volume le plus faible de courrier indésirable (74,5%) a été enregistré le 25 mars. Le volume de courrier indésirable a été le plus élevé le 13 novembre (86,9%).

Pays, source du courrier indésirable

Au mois de mars, le leader des pays source de courrier indésirable est à nouveau l’Inde qui a été à l’origine de 11,42 % (+2,59 %) de l’ensemble du courrier indésirable.

Pièces jointes malveillantes dans le courrier

Au mois de mars, 3,23% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, soit 0,05% de plus que le mois passé.

Par rapport au mois de février, nous n’observons que très peu de modification dans la répartition par pays des déclenchements de l’Antivirus Courrier.

Hameçonnage

Par rapport au mois de février, la part de messages de phishing dans le trafic de messagerie a reculé de 0,01 % et représente 0,02%.

Conclusion

Les autorités judiciaires américaines ont une fois de plus porté un coup dur aux réseaux de zombies au mois de mars, ce qui a entraîné une réduction de courte durée du volume de courrier indésirable. Malgré cela, le pourcentage moyen de courrier indésirable au mois de mars a augmenté par rapport au chiffre de février. Comme nous l’avions prévu dans le rapport du mois de janvier, le volume mensuel moyen de courrier indésirable continue d’augmenter et il est fort probable qu’il retrouve son niveau de l’été 2010.

Contrairement à nos attentes, les États-Unis n’ont pas fait leur apparition dans le Top 5 des pays source de courrier indésirable. La part de courrier indésirable envoyée depuis ce pays n’a pratiquement pas changé par rapport au mois de février. Il est toutefois intéressant de constater le regain d’intérêt pour les États-Unis en tant que cible pour les diffusions de courrier indésirable. Cela peut traduire les efforts fournis par les individus malintentionnés pour rétablir les réseaux de zombies dans ce pays.

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *