Courrier indésirable en mai 2011

Mai en chiffres

  • Par rapport au mois d’avril, la part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a augmenté de 2,1% pour atteindre 82,9%.
  • Par rapport au mois d’avril, la part de messages de phishing dans le trafic de messagerie a reculé de 0,01 % et représente 0,02%.
  • Au mois de mai, 4,1% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, soit 0,45% de plus que le mois passé.

Survol des principaux événements du mois

La mort du nœ1 des terroristes vue par les diffuseurs de courriers indésirables

La mort d’Oussama Ben Laden a été exploitée avec ferveur par les diffuseurs de courriers indésirables.

Ce sont les diffuseurs de programmes malveillants qui ont été les premiers à réagir à la mort du terroriste le plus recherché au monde. Un billet de notre blog explique en détails comment les individus malintentionnés ont exploité la curiosité des utilisateurs pour les amener à cliquer sur un lien malveillant ou à télécharger une pièce jointe infectée. Les diffuseurs de courriers indésirables pharmaceutiques ont été les deuxièmes à réagir.

Nous avons enregistré d’autres diffusions de messages non sollicités qui exploitaient également ce sujet, mais dans un contexte plus surprenant.

Pour amener des utilisateurs à télécharger une application payante, les individus malintentionnés diffusent souvent des messages non sollicités qui proposent d’utiliser Google Earth afin de voir des traces de l’atterrissage de soucoupes volantes ou d’une base militaire secrète en sachant pertinemment que cela attirera leur attention. Mais au lieu du lien vers le service Google Earth, ces messages contiennent les redirigent vers un site proposant de télécharger une application payante. Une des manifestations les plus récentes de ce genre de messages proposait une visite de la villa où Ben Laden s’était caché toutes ces années.

Courrier indésirable et législation : Russie

Dans de nombreux rapports mensuels sur le courrier indésirable publiés, nous avons évoqué les différentes méthodes adoptées par les États pour lutter contre le courrier indésirable. En général, il s’agissait de l’évocation d’une loi en vigueur qui avait permis d’identifier et de condamner des individus malintentionnés pour diffusion de messages non sollicités.

A chaque fois, nous avons observé que l’efficacité de la lutte contre le courrier indésirable atteint un d’efficacité maximale quand les mesures adoptées prévoient une condamnation des spammeurs. De même, nous pensons qu’il est primordial d’insister sur le caractère international de la diffusion criminelle de messages non sollicités. Pour pouvoir lutter efficacement contre la diffusion de messages non sollicités, il faut des lois strictes dans tous les pays du monde.

À l’heure actuelle, la Russie fait partie des pays dépourvus d’une loi digne de ce nom contre le courrier indésirable. Cette situation ne peut plus durer. Au début du mois de mai, le groupe de travail du parlement de la Fédération de Russie dédié à la loi sur la lutte contre le courrier indésirable, qui comprend notamment des experts de Kaspersky Lab, a fait un premier pas vers l’adoption d’une telle loi.

La loi devrait être adoptée, selon les estimations, dans un peu moins d’un an. Nous allons suivre avec attention le développement de ce texte législatif car il deviendra l’élément principal dans la lutte contre les spammeurs sur le territoire Russe où exercent pour l’instant de nombreux représentants de cette activité criminelle.

Survol des statistiques

Part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie

Par rapport au mois d’avril, la part du courrier indésirable dans le trafic de messagerie a augmenté de 2,1% pour atteindre 82,9%.

Comme nous l’avions prévu, la part de courrier indésirable en mai a atteint le niveau moyen du premier semestre 2010, soit près de 83 %. L’indice le plus faible pour le mois a été enregistré le 7 mai : ce jour-là, nous n’avons enregistré que 72,4% de courriers indésirables. Le volume de courrier indésirable a été le plus élevé le 29 mai (91,4%).

Pays sources du courrier indésirable

L’Inde a récupéré la première place du classement des pays source de courriers indésirables en mai. 11,35 % (-1,41%) du total de courriers indésirables recensés provenaient de ce pays.

Pièces jointes malveillantes dans le courrier

Au mois de mai, 4,1% des messages électroniques contenaient des fichiers malveillants, soit 0,45% de plus que le mois passé.

Les deux pays qui menaient ces derniers temps la liste du nombre de déclenchements de l’Antivirus Courrier ont à nouveau changé de position. La Russie retrouve la première place suite à une augmentation de plus de 4 % du nombre de déclenchements de l’Antivirus Courrier sur son territoire. Les États-Unis ont reculé d’une place et l’indice pour ce pays a diminué de près de 3,5 %.

Hameçonnage

Par rapport au mois d’avril, la part de messages de phishing dans le trafic de messagerie a reculé de 0,01 % et représente 0,02%.

Parmi les organisations les plus souvent prises pour cible dans le cadre de l’hameçonnage, on retrouve toujours en première place PayPal (+23,28 %) et eBay retrouve sa deuxième position (+2,5 %) après un recul en avril.

Conclusion

Les diffuseurs de courriers indésirables ont considéré la mort de Ben Laden comme l’information la plus importante du mois et l’ont exploitée sur le champ dans les diffusions. Toutefois, cette information n’en est qu’une seule parmi toutes celles exploitées par les diffuseurs de courriers indésirables ce printemps. Presque tous les événements tragiques depuis le début de l’année 2011 figurent encore dans l’arsenal des escrocs. Nous tenons une fois de plus à rappeler aux utilisateurs qu’ils doivent être extrêmement prudents et attentifs lorsqu’ils naviguent sur Internet.

Au niveau des initiatives juridiques dans la lutte contre le courrier indésirable, l’événement le plus important, selon nous, s’est produit en Russie où les bases d’une législation solide pour la lutte contre le courrier indésirable ont été mises en place. Il s’agit d’un développement important non seulement au niveau local, mais également au plan international. Nous savons que la majorité de l’activité de diffusion de messages non sollicités est concentrée sur le territoire russe. Bien entendu, nous sommes parfaitement conscients que la seule adoption d’une loi contre le courrier indésirable sur le territoire d’un État en particulier ne va pas entraîner la disparition du phénomène sur Internet. Mais l’implication des autorités judiciaires dans la lutte contre le courrier indésirable va sans aucun doute entraîner au fil du temps une réduction du volume de messages non sollicités et plus le nombre de pays adoptant de telles lois sera élevé, plus le travail des autorités judiciaires dans cette lutte sera simplifié.

Posts similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *