Infos

Attaques DDoS aux Pays-Bas

Suite à une attaque DDoS lancée contre un service gouvernemental, de nombreux Hollandais n’ontpas pu utiliser leur carte d’identité pour payer des factures ou leurs impôts.

Le 23 et le 24 avril, des individus malintentionnés inconnus ont attaqué DigiD, le seul système d’autorisation au sein de l’infrastructure qui permet aux citoyens hollandais d’accès aux services gouvernementaux. La suspension de ce portail a troublé de nombreux contribuables : cela fait plusieurs années maintenant que les déclarations d’impôts sont remplies uniquement par voie électronique. D’après les données officielles, DigiD est utilisé actuellement par plus de 10 millions de citoyens hollandais (sur une population de 17 millions) et plus de 500 institutions gouvernementales.

Le ministères des Affaires intérieures des Pays-Bas a déclaré qu’aucune donnée personnelle des utilisateurs n’a été menacée lors de l’incident. La police et le Centre nationale pour la cybersécurité ont déjà lancé l’enquête.

Le mois d’avril aura été très riche en attaques DDoS pour les Hollandais. Au début du mois, ce sont ING (principale banque des Pays-Bas), la compagnie aérienne KLM et le système de paiement iDeal qui avaient été soumis à des attaques. Les services sur Internet de ces sociétés avaient été rendu inaccessibles pendant quelques heures, mais aucune fuite de données d’utilisateur n’avait été enregistrée.

Source :

Attaques DDoS aux Pays-Bas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception