Infos

Arrestation de membres d’un groupe qui se consacrait a l’organisation d’attaques de phishing

La police de la ville allemande de Wiesbaden, en coopération avec des confrères de Lettonie, de Grande-Bretagne et d’Europol, ont démantelé les activités d’un groupe criminel organisé qui diffusait des trojans bancaires, volait l’argent et se livrait à des opérations de blanchiment. Ces escrocs avaient provoqué des pertes de plusieurs millions d’euros.

Les premières diffusions du malware remontent à janvier 2015. Au cours de l’opération, la police est intervenue à Schwerin en Allemagne, ainsi qu’en Lettonie et en Grande-Bretagne. Deux officiers d’Europol avaient été détachés auprès du centre des opérations en Allemagne et en Lettonie afin d’analyser les données obtenues lors de l’enquête. L’opération aura compté sur la participation totale de 50 membres des forces de l’ordre.

L’enquête a permis d’identifié 12 suspects, dont 3 qui ont été arrêtés ultérieurement. Dans le cadre des perquisitions, la police a découvert de nombreux ordinateurs, téléphones mobiles, cartes bancaires, cartes SIM et autres dispositifs de stockage de données.

Les criminels utilisaient un trojan bancaire pour voler l’argent sur les comptes des victimes. Ce trojan était diffusé via des campagnes de phishing. Une fois que le système avait été infecté, les message SMS envoyés par les systèmes de banque électronique étaient interceptés et redirigés vers les individus malintentionnés qui pouvaient ainsi détourner la transaction et retirer l’argent rapidement via un réseau de mules.

Source : Threatpost

Arrestation de membres d’un groupe qui se consacrait a l’organisation d’attaques de phishing

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception