Infos

Aperçu du Top 20 Online Scanner du mois de janvier 2007

Rang Evolution Nom Pourcentage
1. Nouveau!
Nouveau!
Trojan.Win32.Diamin.fc 3,15
2. Nouveau!
Nouveau!
Trojan-Downloader.Win32.Small.edb 2,45
3. Up
+2
Email-Worm.Win32.Rays

1,64
4. Up
+9
Trojan-Downloader.Win32.Small.dam

1,61
5. Nouveau!
Nouveau!
Trojan.Win32.Diamin.bl 1,38
6. Nouveau!
Nouveau!
Trojan.Win32.Dialer.la 1,37
7. Nouveau!
Nouveau!
Trojan-Clicker.Win32.Agent.ir 1,35
8.  Ré-entrée
Ré-entrée
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.163 1,30
9. No Change

Email-Worm.Win32.Brontok.q

1,24
10. Nouveau!
Nouveau!
Backdoor.Win32.Bifrose.acs 1,23
11. Up
+8

not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a

1,16
12. Nouveau!
Nouveau!
Trojan.Win32.Diamin.am 1,15
13. Down
-12
Trojan.Win32.Dialer.cj

0,99
14. Nouveau!
Nouveau!
EICAR-Test-File 0,86
15. Up
+3

Trojan-Downloader.Win32.INService.gen

0,83
16. Down
-5
Email-Worm.Win32.Bagle.gt

0,82
17. Nouveau!
Nouveau!
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad 0,79
18. Nouveau!
Nouveau!
not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.bx 0,77
19. Ré-entrée
Ré-entrée
not-a-virus:AdWare.Win32.Softomate.u 0,76
20. Nouveau!
Nouveau!
Trojan-Spy.Win32.Bancos.zm 0,74
Autres programmes malicieux 74,41

Il y a quelques mois de cela, nous assistions à l’apparition inattendue d’une grande quantité de Trojan dialers dans nos statistiques. Ils ont réussi très rapidement à évincer non seulement les Trojans espions et downloader mais à occuper régulièrement les hautes sphères du classement.

En décembre, Dialer.cj était en tête du classement. En janvier, plusieurs représentants de la famille Diamin font leur entrée dont la variante .fc en première position. Il s’agit de Trojans connus depuis longtemps, créés en Italie et très diffusés dans la partie européenne d’Internet.

En comptant les représentants des familles Diamin et Dialer, le nombre total de « dialers » dans le top 20 s’élève à 5 exemplaires ce qui confirme la dangereuse tendance de développement de cette classe de programmes malicieux.

Par ailleurs, la classe la plus diffusée de chevaux de Troie Trojan-Downloader reste dans la course parmi les leaders comme le montrent les deuxièmes et quatrièmes places du classement de janvier. Néanmoins, ce n’est pas surprenant puisqu’il s’agit d’applications universelles permettant au cyber malfaiteur d’installer postérieurement n’importe quels autres programmes malicieux sur les ordinateurs infectés.

Les logiciels espions sont tout aussi dignes d’intérêt. Cette fois, trois variantes d’espions au clavier Perflogger et une variante RAS prennent place dans le classement. D’un point de vue virologique, on ne peut les désigner comme des Trojans à part entière, toutefois, ils disposent de fonctions d’espionnage et nous devons les prendre en considération dans nos statistiques.
Pour ce qui est des vers, on ne constate pas de changements significatifs. Les vers Rays et Brontok sont traditionnellement présents, accompagné du leader du classement des virus de courrier – Bagle.gt. Par ailleurs, ce dernier occupe ici une modeste 16ème place et a perdu 5 places par rapport à décembre.

Quant aux « vrais » espions, un seul se trouve dans le classement – le brésilien Bancos.zm. Orienté vers le vol de données des utilisateurs, «Banco Nossa Caixa S.A» est loin de présenter une menace pour les internautes d’Europe, des Etats-Unis ou de l’Asie.

Tendances :

  • Quatre nouveaux programmes malveillants font leur entrée dans le Top 20 :Trojan.Win32.Diamin.fc, Trojan-Downloader.Win32.Small.edb, Trojan.Win32.Diamin.bl, Trojan.Win32.Dialer.la, Trojan-Clicker.Win32.Agent.ir, Backdoor.Win32.Bifrose.acs, Trojan.Win32.Diamin.am, EICAR-Test-File, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.ad, not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.bx, Trojan-Spy.Win32.Bancos.zm
  • En hausse dans le classement : Email-Worm.Win32.Rays,
    Trojan-Downloader.Win32.Small.dam, not-a-virus:PSWTool.Win32.RAS.a, Trojan-Downloader.Win32.INService.gen

  • En baisse dans le classement : Email-Worm.Win32.Bagle.gt, Trojan.Win32.Dialer.cj
  • De retour dans le classement : not-a-virus:Monitor.Win32.Perflogger.163, not-a-virus:AdWare.Win32.Softomate.u

Aperçu du Top 20 Online Scanner du mois de janvier 2007

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Rapports

Etude des menaces mobiles en 2016

En 2016, l’augmentation du nombre de trojans publicitaires qui peuvent utiliser les autorisations root s’est maintenue. Sur l’ensemble de l’année, cette menace n’a jamais quitté la tête du classement et rien n’indique que cette tendance va changer pour l’instant.

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017.

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici.

Kaspersky Security Bulletin 2016. La révolution du ransomware

De janvier à septembre 2016, les attaques de ransomwares contre des entreprises ont triplé, avec une attaque toutes les 40 secondes. Vu l’explosion des activités du secteur du ransomware en tant que service et le lancement du project NoMoreRansom, Kaspersky Lab a désigné le ransomware comme problématique clé en 2016.

Abonnez-vous à nos emails hebdomadaires

La recherche la plus excitante dans votre boîte de réception