no-image

Kaspersky Security Bulletin 2016. Rétrospective de l’année. Statistiques globales de l’année 2016

Les tensions et les remous ont été au rendez-vous dans le cyberespace en 2016, depuis les gigantesques réseaux de zombies de l’Internet des objets jusqu’aux campagnes de cyberespionnage ciblées en passant par le vol d’argent, l’hacktivisme et autres pratiques. La rétrospective et les statistiques présentées par Kaspersky Lab fournissent un compte-rendu détaillé. La synthèse, quant à elle, est accessible ici. Lire l'article en entier

no-image

Rapport KSN : ransomwares pour appareils mobiles en 2014-2016

Le nombre de victimes de ransomwares est très élevé. Mais quelle est l’ampleur réelle ? Le phénomène des ransomwares semble être international. Mais peut-être existe-t-il des régions plus exposées que d’autres ? Il semble que le nombre de groupes de malwares de type ransomware soit élevé. Mais quels sont les plus répandus et les plus dangereux ? Lire l'article en entier

no-image

Ransomwares pour PC en 2014-2016

Le nombre de victimes de ransomwares est très élevé. Mais quelle est l’ampleur réelle ? Le phénomène des ransomwares semble être international. Mais peut-être existe-t-il des régions plus exposées que d’autres ? Il semble que le nombre de groupes de malwares de type ransomware soit élevé. Mais quels sont les plus répandus et les plus dangereux ? Lire l'article en entier

no-image

Attaques DDoS au 1er trimestre 2016

Au 1er trimestre 2016, des cibles réparties dans 74 pays ont été exposées à des attaques DDoS. Aussi bien au niveau du nombre d’attaques qu’au niveau du nombre de cibles des attaques DDoS, le trio de tête est encore une fois composé de la Chine, des Etats-Unis et de la Corée. L’attaque la plus longue enregistrée au 1er trimestre 2016 a duré 197 heures (8,2 jours). Lire l'article en entier

no-image

Statistiques sur les attaques DDoS organisees a l’aide de reseaux de zombies au T1 2015

L’attaque de déni de service distribué (DDoS) est une des armes de prédilection des cybercriminels. Elle vise à plonger un système d’informations (un site Internet par exemple) dans un état qui le rend inaccessible aux utilisateurs légitimes. L’attaque DDoS organisée à l’aide de réseaux de zombies est une des méthodes privilégiées. Lire l'article en entier