no-image

Courrier indésirable et phishing au premier trimestre 2017

Alors que le volume de spam dans le trafic de messagerie mondial avait commencé à diminuer au début du 1er trimestre 2017, la situation s’est stabilisée en mars et la part moyenne de spam a atteint 55,9 %. La tête du classement des pays en fonction du volume de spam envoyé revient une fois de plus aux Etats-Unis (18,75 %) tandis que le Vietnam et la Chine occupent respectivement la 2e (7,86 %) et la 3e position (7,77 %). Lire l'article en entier

no-image

Spam en 2016

Les flux de spam ont enregistré plusieurs modifications en 2016. La plus marquante d’entre elles a été l’augmentation de la diffusion de ransomwares. Etant donné la disponibilité de ce genre de malware sur le marché noir, il faut s’attendre à ce que cette tendance se maintienne et le volume de spam malveillant va certainement se maintenir en 2017. Lire l'article en entier

no-image

Courrier indésirable et phishing au deuxième trimestre 2016

Au 2e trimestre 2016, la part moyenne du spam dans le flux de messagerie international a enregistré une hausse légère de 0,33 point de pourcentage par rapport au trimestre antérieur pour atteindre 57,25 %. Les Etats-Unis dominent une fois de plus le classement des pays, sources de spam. Le Vietnam et l’Inde complètent le trio de tête, comme au 1er trimestre. Lire l'article en entier

no-image

Courrier indésirable et phishing au premier trimestre 2016

Au 1er trimestre 2016, la part de spam dans le trafic de messagerie a augmenté de 2,7 poucents par rapport au trimestre précédent. Il est toutefois encore trop tôt pour parler d’une tendance à la hausse. Les Etats-Unis conservent leur position de leader parmi les pays, source de spam. Le Vietnam, l’Inde, le Brésil et la Chine entrent dans le Top 5. Il s’agit de pays qui connaissent un développement rapide et où l’infrastructure Internet est bonne. Lire l'article en entier

no-image

Bulletin de Kaspersky sur la sécurité. Spam en 2015

La part du spam dans le trafic de messagerie en 2015 a diminué de 11,48 points de pourcentage pour atteindre 55,28 %. Un tel recul s’explique par l’abandon des flux de spam comme canal de publicité pour les produits et services légitimes au profit de plateformes plus pratiques et légales et par le développement de la zone de diffusion « grise ». Lire l'article en entier

no-image

Courrier indésirable au premier trimestre 2014

La part de messages non sollicités a représenté près de 66,34 % du volume du trafic de messagerie. De nos jours, presque tout le applications mobiles spéciales jouissent d’une très grande popularité. Les individus malintentionnés exploitent cette popularité en envoyant des messages non sollicités qui imitent le style des notifications de ces applications. Lire l'article en entier